Publicité

16 mars 2021 - 12:29

Pétition pour l’amélioration des conditions de vie des aînés: Maxime Blanchette-Joncas lance un blitz de mobilisation

Toutes les réactions 1

À moins de cinq jours de l’échéance de signature de la pétition électronique e-3106 que parraine le député de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, ce dernier lance un dernier appel pour atteindre le chiffre des 20 000 pétitionnaires, ce qui constituerait en soi un exploit pour notre circonscription.

Cette pétition lancée le 19 janvier dernier interpelle directement le gouvernement fédéral pour améliorer le sort des aînés, délaissés depuis le début de la pandémie, en réclamant une hausse substantielle de la Pension de vieillesse, une bonification du financement du fédéral vers le Québec en santé, un meilleur accès à Internet haute vitesse et une plus grande reconnaissance de leur engagement communautaire par leur bénévolat.

«Nous sommes dans la dernière ligne droite avant le dépôt de la pétition à la Chambre et il nous manque moins de 250 signatures pour atteindre le chiffre symbolique des 20 000 signataires! Je ne suis pas surpris de la mobilisation des aînés pour améliorer leur sort et c’est fondamentalement parce que je reconnais leur situation et leur dynamisme que j’ai accepté d’emblée de porter leurs revendications à la Chambre des communes. Nous formons une formidable alliance entre la fougue de ma jeunesse et leur sagesse doublée d’une expérience de la vie qui ne s’acquiert que par l’âge», lance le député Blanchette-Joncas, reconnaissant du même coup l’iniquité dont ils sont victimes.

«Si ce n’est déjà fait de leur part, j’invite par la même occasion les plus jeunes à signer la pétition électronique au https://petitions.noscommunes.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-3106. Tous, nous connaissons ou nous avons dans notre entourage une aînée ou un aîné qui mérite notre soutien. Pensons à eux!», ajoute M. Blanchette-Joncas.

Rappelons que cette pétition à l’initiative d’une coalition d’organismes voués à la défense des intérêts des aînés du Bas-Saint-Laurent a reçu un appui phénoménal de partout au Québec par la force de mobilisation de ce réseau qui sait se faire entendre.

Le député Maxime Blanchette-Joncas conclut : «Si on recueille 20 000 signatures en 60 jours, imaginez la puissance de notre force de frappe pour influencer le gouvernement fédéral. Ce n’est qu’ensemble qu’on peut changer les choses!»

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • C'est bien beau la pub, mais il est où le lien pour aider Mr Blanchette-Joncas ? J'en connais beaucoup qui le cherchent.

    gilbert blachon - 2021-03-17 11:14