Publicité

12 mars 2021 - 15:38

L’Héritage 1 débutera sa saison le 21 mai

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Après une année d’interruption du service marquée par des travaux de plus de 5 millions de dollars au bateau et la pandémie, L’Héritage 1 reprendra ses navettes le 21 mai prochain entre Trois-Pistoles et Les Escoumins. «C’est un peu plus tôt cette année, nous voulons être en opération pour la Fête des Patriotes», a expliqué Jean-Philippe Rioux, capitaine et cogestionnaire de la Compagnie de navigation des Basques.

Rappelons que le bateau a passé près de cinq mois en cale sèche pour la réalisation de réparations majeures réalisées par le Groupe Océan. L’Héritage 1 est resté tout l’hiver à L’Isle-aux-Coudres où les derniers ajustements aux moteurs sont réalisés présentement. «Le bateau sera de retour à Trois-Pistoles entre le milieu et la fin du mois d’avril», a confirmé M. Rioux.

Bien entendu, il y aura des ajustements en lien avec la pandémie. Ainsi le navire ne pourra pas accueillir autant de voyageurs. «Nous ne serons pas à pleine capacité (40 voitures) pour respecter les mesures de la Santé publique. Les gens pourront rester dans leur véhicule, mais pour garantir la sécurité des passagers (une évacuation en cas d’urgence) les voitures devront être plus espacées», a noté le capitaine.

En fin de traversée, l’année 2020 n’aura pas été plus dommageable pour la Compagnie de navigation des Basques que pour les autres services de traversiers. «Ce fut une année d’interruption pour tout le monde en raison de la COVID-19, on n’a pas manqué tant que ça», a noté Jean-Philippe Rioux.

Pour 2021, M. Rioux se fait optimiste. «Je pense qu’on va avoir une bonne année quand même, les réservations ont commencé à rentrer», a-t-il mentionné. Le capitaine anticipe toutefois un changement au niveau de la clientèle. «Les Québécois vont voyager chez nous tandis que la clientèle internationale ne sera pas présente, mais nous allons avoir un été», a ajouté le cogestionnaire de la Compagnie de navigation des Basques. Habituellement, la clientèle internationale représente 50 % des passagers en haute saison; pour les mois de mai, juin, septembre et octobre, elle est en grande majorité, a expliqué Jean-Philippe Rioux. Les dernières saisons de traversées de L’Héritage 1 représentent environ de 10 000 à 12 000 véhicules et 37 000 à 38 000 passagers.

DE L’ARGENT POUR DÉMARRER

Jean-Marie Dugas est secrétaire de la Compagnie de navigation des Basques. Lui également envisage la saison de navigation 2021 avec beaucoup de satisfaction après tous les efforts qui ont été déployés pour y arriver. Mais le travail n’est pas terminé, la Compagnie de navigation des Basques part pour ainsi dire à zéro sur le plan financier. «Nous avions 600 000 $ pour payer les factures. Les travaux de réparation au navire ont couté 420 000 $. Si on ajoute toutes sortes de dépenses qu’il a fallu assumer au cours de la dernière année même si le service était interrompu, les coffres sont à zéro», a expliqué M. Dugas.

La Compagnie de navigation des Basques se tourne donc à nouveau vers les deux MRC riveraines et le ministère des Transports du Québec pour demander de l’aide financière. «C’est pour nous aider à partir. On a eu une rencontre Zoom avec les MRC et on a été bien reçu. Au gouvernement, on a envoyé une lettre avec le bilan financier. Il n’y a pas eu d’échanges encore», a noté Jean-Marie Dugas. Rappelons que la mobilisation de la population de Trois-Pistoles, de la MRC des Basques et des Escoumins a convaincu le gouvernement d’investir 4,9 M$ pour effectuer les réparations nécessaires à L’Héritage 1.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article