Publicité

11 mars 2021 - 09:21 | Mis à jour : 14:06

La ministre Marie-Eve Proulx visée par des plaintes au Tribunal administratif du travail

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Deux plaintes de congédiement pour cause de maladie ou accident et d’harcèlement psychologique ont été déposées à l’endroit du Cabinet de la ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Eve Proulx, par l’ancien directeur du bureau de circonscription de Côte-du-Sud, Christian Picard.

En février 2020, des employés avaient dénoncé un «climat de travail toxique» au bureau de la députée de Côte-du-Sud, tel que révélé par le Journal de Québec. Quatorze départs en autant de mois avaient notamment retenu l’attention. La cause a été fixée pour une première audience devant le tribunal administratif du travail le 9 avril à Québec.

Appelée à réagir au dépôt de ces plaintes, la ministre Marie-Eve Proulx entend présenter sa version des faits et collaborer avec les autorités compétentes afin de «démontrer que cette plainte est non fondée». «À cette étape du processus, je limiterai mes commentaires au strict minimum par respect pour les procédures du tribunal administratif et les parties impliquées», a-t-elle fait savoir par courriel.

Le 24 février, le premier ministre du Québec François Legault a confié les responsabilités de ministre responsable de la Gaspésie et des Iles-de-la-Madeleine à Jonathan Julien. Il a aussi nommé Lucie Lecours au poste de ministre déléguée à l’Économie qui s’occupera des petites et moyennes entreprises. Ces remaniements ont retiré des charges de travail à Marie-Eve Proulx. Elle demeure toutefois responsable des régions du Bas-Saint-Laurent et de Chaudière-Appalaches et ministre déléguée au Développement économique régional.

Publicité


Publicité

Commentez cet article