Publicité

4 mars 2021 - 06:56

L’architecte Fabien Nadeau et le parc Côtier Kiskotuk lauréats d'un prix Cecobois

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 1

Les habitués du parc côtier Kiskotuk qui se trouve entre Cacouna et L’Isle-Verte le savent depuis longtemps, ce parc régional est un véritable bijou situé entre mer et montagnes. Depuis quelques années y ont aussi poussé quelques chalets locatifs et un bâtiment d’accueil qui ont, à l’instar du paysage, charmé les visiteurs. Ce sont justement ces bâtiments qui ont permis à l’architecte Fabien Nadeau et le parc Côtier Kiskotuk de remporter un prix d’Excellence Cecobois 2021.

C’est dans la catégorie «Bâtiment commercial de moins de 1000 m2»  que le projet de l’architecte a été couronné devant quatre autres finalistes. «Je suis très heureux, vraiment c’est une belle reconnaissance pour nous tous», a souligné M. Nadeau.

Le parc Côtier Kiskotuk souhaitait offrir de l’hébergement sur un site visant la protection de ressources naturelles fragiles et qui commandent une approche respectueuse de l’environnement. L’architecte, à l’exemple de beaucoup de constructions ancestrales de la région, a choisi d’exploser les systèmes de construction et de les laisser s’exprimer au naturel. Les murs porteurs en bois massif agissent aussi comme parement. Les enduits de protection sont d’origine centenaire, tels le goudron de pin, le bois brulé et l’huile de lin.

Le jury a souligné l’attention et le soin particulier que porte le projet aux détails, notamment en matière de durabilité. De plus, il a salué la frugalité de l’ensemble «qui montre une grande compétence à faire beaucoup avec peu.»

«Je me suis inspiré du contexte que l’on retrouve à Cacouna et L’Isle-Verte, explique l’architecte. Le bâtiment d’accueil et des sanitaires tire sa forme familière du paysage agricole et s’inspire directement d’installations que l’ont retrouve à proximité du chemin de la Rivière des Vases. Ils mettent à profit le Thuya occidental (Cèdre de l’est) qui est abondant sur le site.

Pour les chalets j’ai souhaité faire écho aux fumoirs à harengs de l’ile Verte et pour le chalet perché, l’inspiration vient des caches de chasseurs», explique Fabien Nadeau. Si ce dernier s’est inspiré des traditions, il a poussé le concept plus loin notamment en créant des bâtiments résolument modernes qui diffèrent des chalets conventionnels.  

L’architecte de Cacouna cumule les récompenses, notamment avec un projet de résidence privée à Cacouna (prix d’excellence Écoconstruction 2018 par le Créneau Écoconstruction) et de    la restauration de l’Église et du presbytère St-James-the-Apostle de Cacouna (Prix Restauration 2020 du Conseil du Patrimoine religieux du Québec

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Toutes mes félicitations Fabien!

    Violaine Abgrall - 2021-03-05 09:23