X
Rechercher
Nous joindre
Publicité

Une première rencontre publique pour FabRégion Bas-Saint-Laurent

durée 28 février 2021 | 06h03
  • Le 10 mars prochain, de 19 h à 20 h 30, FabRégion Bas-Saint-Laurent tiendra une première rencontre publique, en ligne, en lien avec l’autonomie régionale et le projet de recherche appliquée FabRégion Bas-Saint-Laurent. La population des huit MRC du Bas-Saint-Laurent, interpellée par le concept d’autonomie, est donc conviée pour l’occasion.

    Le projet de recherche libellé «Co-construire une FabRégion: quelles modalités de coordination pour une transition vers un Bas-Saint-Laurent autonome et connecté?», a pour objectif de développer une gouvernance régionale des dynamiques existantes afin d’accélérer la transition vers une autonomie en agro-alimentation, en production manufacturière et énergétique.

    En continuité avec cet objectif, la rencontre publique du début mars cherchera à:

    • Présenter le projet, ses porteurs, ses objectifs, ses différentes phases et ses enjeux;
    • Faire un retour sur les activités de l’an un, soit du tiers du temps alloué à FabRégion;
    • Discuter et échanger sur les préoccupations actuelles;
    • Appeler à la mobilisation en vue de la tournée d’automne dans les MRC.

    La dernière année a permis de former les différents comités afin de répartir les mandats internes, soit au sujet de la recherche autour de la gouvernance régionale, de la gestion interne, des portraits qualitatifs et quantitatifs, de la mobilisation citoyenne et des communications. «Après une première année consacrée à la structuration du projet, à l’engagement officiel dans le réseau FabCity et au lancement d’un premier chantier autour du portrait régional, on a vraiment hâte d’ouvrir le dialogue avec la population du Bas-Saint-Laurent», ajoute Steve Joncoux, chercheur au LLio et chargé de projet FabRégion Bas-Saint-Laurent.

    L’an 2 du projet permettra de créer des ponts entre la communauté et la recherche afin de chiffrer sur le terrain le nombre d’initiatives investies dans une démarche d’autonomie alimentaire, énergétique et manufacturière. La rencontre publique du 10 mars servira de levier pour démarrer ce dialogue à nourrir avec la population.

    Une fois cette cueillette d’informations réalisée, l’analyse des résultats sera subséquente lors de la 3e année. Le tout culminera dans la production du portrait de l’autonomie au Bas-Saint-Laurent pour 2023. Une démarche qui permettra de mutualiser les initiatives et d’optimiser la transition vers l’autonomie régionale.

    Les personnes intéressées à participer à cette rencontre doivent s’inscrire à la rencontre Zoom d’ici le 8 mars 16h30 via l’événement Facebook FabRégion Première rencontre publique, disponible sur la page Facebook de l’ensemble des partenaires de la démarche.
     

    commentairesCommentaires

    0

    RECOMMANDÉS POUR VOUS


    Publié à 6h59

    Pénurie de logements et prix à la hausse à Rivière-du-Loup

    Les dernières données de l’Enquête sur les logements locatifs 2022 de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, le taux d’inoccupation se chiffre à 0,5 % à Rivière-du-Loup, une proportion inchangée depuis l’année dernière. Toutefois, la disponibilité des appartements de deux ou trois chambres et plus a chuté à 0 %. Le prix moyen est à la ...

    Publié à 6h32

    Colloque de l’industrie touristique du Bas-Saint-Laurent : une journée de rencontres et de réseautage

    Le colloque de l’industrie touristique du Bas-Saint-Laurent a été un succès, réunissant plus de 190 participants lors de l’après-midi conférences et 160 convives lors du «souper-soirée découvertes du Bas-Saint-Laurent». L’événement se déroulait le 1er février dernier à l’Hôtel Rimouski sous le thème «Des idées à l’action». Il aura permis aux ...

    Publié à 6h02

    Ottawa renonce aux coupures chez Service Canada

    Le député de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, se réjouit que Karina Gould, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, et responsable de Service Canada, ait décidé de renverser la décision de couper les heures de travail de 750 agents de service au Québec. Ces coupures de service, estime le ...