Publicité

6 janvier 2021 - 11:07

Le Cégep de Rivière-du-Loup au 1er rang du volet croissance du palmarès des meilleurs collèges canadiens en recherche

Le Cégep de Rivière-du-Loup figure dans le palmarès «Canada’s Top 50 Research colleges 2020» de l’organisme RE$EARCH Infosource qui publie annuellement son classement des 50 meilleurs collèges canadiens en recherche. L’établissement d’enseignement supérieur se positionne au 1er rang dans la catégorie «Research Colleges by Growth».

Le financement des activités de recherche du Cégep obtenu par des subventions et contrats de recherche appliquée a augmenté de 526,7 % par rapport à l'année 2018-2019, ce qui permet au Cégep d’être positionné au sommet de ce volet du palmarès.

Le Cégep s’inscrit également au 2e rang canadien dans la catégorie Paid Student Researchers - Small Colleges pour le nombre d’étudiants embauchés dans ses projets de recherche et au 8e rang dans la catégorie Research Intensive Colleges. Il s’agit d’une première historique pour le Cégep de Rivière-du-Loup qui voit son nom apparaitre dans ce top 50 canadien de tous les collèges impliqués en recherche.

Les honneurs reviennent au Groupe de recherche en environnement et biotechnologie (GREB) et au Living Lab en innovation ouverte (LLio) du Cégep. Le LLio obtenait en 2018 le statut de Centre collégial de transfert (CCT) en pratiques sociales novatrices et en 2019, celui de Centre d’accès à la technologie (CAT) et devenait par le fait même une référence dans le domaine des pratiques d’innovation ouverte et collaboratives au Québec. Le Living Lab en innovation ouverte a connu une croissance remarquable depuis et a atteint un chiffre d’affaires de 1,04 M$ en 2019-2020. De son côté, en février 2020, le GREB recevait un appui hors du commun sous forme de subventions totalisant près de 5 M$ sur cinq ans pour consolider le travail effectué et à venir de ses projets en environnement.

« On en a fait du chemin en recherche! », mentionne René Gingras, directeur général du Cégep. «Nous sommes heureux de constater que nos efforts portent leurs fruits comme en témoigne notre arrivée dans ce palmarès. Je tiens à souligner particulièrement tout le travail ainsi que le dynamisme des membres du personnel des équipes de recherche du GREB et du LLio. Ils participent activement à l'essor des organismes et des entreprises de notre région et du Québec, ce qui correspond tout à fait à notre mission», poursuit-il.

En plus de collaborer au développement de la région, la recherche au Cégep a un impact positif directement en classe. Les étudiants et enseignants ont accès facilement aux différents professionnels et à leur expertise et peuvent intégrer les notions de recherche directement dans leurs activités pédagogiques. D’ailleurs, les équipes de recherche accueillent régulièrement des étudiants leur permettant notamment d’effectuer des stages et d’occuper des emplois rémunérés.

Depuis 2018, le GREB œuvre dans plusieurs domaines tels que la biométhanisation, la biotransformation, la valorisation de matières résiduelles et de rejets d'entreprises, le traitement de l'eau, l'enzymologie, la microbiologie, les bioprocédés, la biofermentation, l'environnement et le développement durable. L’équipe est pilotée par le chercheur principal, monsieur Habib Horchani.

Depuis 2012, le LLio compte plusieurs projets à son actif qui misent sur l’intelligence collective. Sa mission est de faciliter l’adoption de pratiques d’innovation ouverte, notamment celles impliquant les usagers. Une équipe d’une quinzaine de passionnés, cocoordonnée par David Guimont et Rachel Berthiaume, accompagne les organismes et les entreprises dans de divers projets et place l'usager au cœur du processus. Le LLio est membre du Réseau européen des Living Labs (European Network of Living Lab – ENOLL), du réseau québécois Synchronex, du réseau canadien Tech-Access, du Fonds Écoleader ainsi que du regroupement des Living Labs de la francophonie.

Publicité


Publicité

Commentez cet article