Publicité

8 décembre 2020 - 16:09 | Mis à jour : 16:36

Campagne de sociofinancement

Incendie chez Ti-Coeur Pièces D'Autos : «C’est une grande partie de notre vie qui est partie en fumée»

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Ravagé par un violent incendie le 7 décembre, il ne reste presque plus rien du garage Ti-Cœur Pièces d’Autos, situé à la frontière des municipalités de Saint-Hubert et Saint-François-Xavier-de-Viger. Stéfany Dubé, la fille d’une des propriétaires de l’entreprise Nadia Tardif, a lancé une campagne de financement sur la plateforme GoFundMe afin d’aider sa famille à se relever de cette épreuve particulièrement difficile à l’approche des Fêtes.

Il est possible d’y contribuer en se rendant au https://www.gofundme.com/f/ticoeur-pices-dautos. Nadia Tardif a particulièrement été touchée par tous les témoignages reçus depuis l’incendie. La solidarité de la communauté s’est aussi faite ressentir au cours des derniers jours.

«C’est une grande partie de notre vie qui est partie en fumée. Mon fils Sébastien a décidé de courageusement reprendre l’entreprise après le décès de son père Jean-Paul Dubé. C’est un homme de cœur, vaillant. L’entreprise s’appelle Ti-Cœur, mais il en a un très grand […] Il n’y a pas d’autre option que de se retrousser les manches. Nous avons beaucoup d’inventaire sur le terrain», a-t-elle expliqué. Toute la famille est maintenant en mode solution afin de trouver une façon de remettre Ti-Cœur Pièces d’Autos sur pied rapidement. Les pompiers des casernes incendie de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, Saint-Clément, Saint-Cyprien et Saint-Épiphane ont collaboré afin de tenter de sauver cette entreprise de troisième génération.

Nadia Tardif ajoute que la perte du système informatique, de l’outillage et du matériel de mécanique spécialisé représente un important fardeau logistique et financier. «On remercie chaleureusement les pompiers des quatre casernes qui sont intervenus. Ils ont fait un méchant travail et ils ont tout fait pour essayer de sauver chaque partie du garage. Ils sont retournés dans la nuit parce que le feu a repris. Je sais que le restaurant Bégonia a offert de la nourriture aux services d’urgence, c’est un beau geste de solidarité de la communauté», conclut Mme Tardif.  

Malheureusement, le garage n’était pas assuré pour le feu. Cinq employés se retrouvent ainsi sans emploi à l’approche des Fêtes. Les dons serviront à leur procurer une aide d’urgence tout en soutenant la réorganisation de l’entreprise. L’incendie aurait été causé par un arc électrique lors d’une manœuvre de décontamination d’un véhicule, sur l'heure du midi. De l’essence se serait alors embrasée, a expliqué le directeur incendie de la caserne de Saint-Épiphane (qui couvre le territoire de Saint-François-Xavier-de-Viger), Yvan Rossignol.

Publicité


Publicité

Commentez cet article