Publicité

25 novembre 2020 - 06:32

Mathématique et activité physique font bon ménage au Collège Notre-Dame

Depuis janvier dernier, les cours de mathématique de deuxième secondaire et l’activité physique forment un couple improbable mais qui fait bon ménage au Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup. Les résultats obtenus avant l’interruption de l’apprentissage en classe au printemps ont été suffisamment probants pour que l’initiative soit officiellement implantée pour la présente année scolaire sous le vocable Math-énergie.

Louis-Philippe Rosa, professeur d’éducation physique, et Annie Desjardins, professeure de mathématique, ont mis à profit leur intérêt commun à innover pour mettre de l’avant cette nouvelle formule d’apprentissage qui plait grandement aux élèves de deuxième secondaire. Le principe est simple : alors qu’une moitié de la classe fait de l’activité physique pendant 20 minutes puis un retour au calme de 10 minutes, l’autre moitié de la classe reçoit l’enseignement prévu en mathématique. On inverse ensuite les rôles.

Les bénéfices de cette manière d’aborder à la fois les deux matières sont indéniables. Annie Desjardins précise : «Comme j’ai une demi-classe par bloc de 30 minutes, je peux approfondir davantage la matière, être plus disponible pour chaque élève et répondre plus efficacement aux questions. Quand les élèves reviennent de l’activité physique et que leurs collègues vont dépenser leur énergie à leur tour, je constate qu’ils sont plus calmes, plus réceptifs et plus concentrés. Les élèves s’en rendent compte eux aussi. Je n’y vois donc que du positif.»

L’instigateur de cette formule hybride, Louis-Philippe Rosa, souligne : «C’est un concept que j’avais vu ailleurs et qui a piqué ma curiosité. Je trouvais l’idée intéressante et ça correspondait tout à fait à mon intention de faire bouger des choses. Je l’ai donc adaptée à notre réalité. Cela permet à nos élèves de profiter d’un plus grand nombre de périodes d’éducation physique et d’être aussi plus motivés et concentrés lorsqu’ils retournent en classe pour leur cours de mathématique.»

Pour la directrice des services et des innovations pédagogiques du Collège Notre-Dame, Mireille Foster, cette nouvelle formule illustre pleinement la volonté d’innovation pédagogique à laquelle adhèrent les enseignantes et les enseignants de l’école. Elle indique : «Je suis convaincue que cette nouvelle façon de concilier l’enseignement, l’apprentissage et le développement des saines habitudes de vie est une voie d’avenir en matière de réussite et de persévérance scolaire. On applique littéralement l’adage ‘’Un esprit sain dans un corps sain’’ et les jeunes répondent très bien. Voilà où nous mène le désir d’innover en pédagogie en faveur des élèves.»

En fait, les élèves réagissent si positivement que le concept a déjà été élargi à deux classes de première secondaire et pourrait l’être graduellement aux autres niveaux scolaires d’ici quelques années.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article