Publicité

23 novembre 2020 - 06:28

Le Lapeyrie, bien plus qu'un guide d'achat

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

En matière viticole, certains assemblages sont à la base de plusieurs grands crus. Prenez le guide du vin le plus vendu du Canada, ajoutez une cinquantaine de textes contenant des anecdotes personnelles, des conseils et quelques péripéties et vous obtenez le Lapeyrie nouveau. Un grand cru qui a su préserver son caractère, mais tout en renouvelant son assemblage qui lui confère un côté rafraichissant.

Pour son dernier opus toujours très attendu en librairie, le chroniqueur vin, il insiste sur ce terme, Philippe Lapeyrie a voulu sortir des sentiers battus et son guide a fait peau neuve pour son dixième anniversaire. Édité par Pratico Édition, le Lapeyrie - Bons vins, conseils & anecdotes est plus grand et enrichi de plusieurs textes. Surtout, on y retrouve avec plaisir ses deux collaborateurs louperivois, Mario Landry et Yannick Beaulieu.

«Mario, c'est le partenaire de rêve, il est toujours là, toujours de bonne humeur et ses photos sont fantastiques. Quant à Yannick, je le dis humblement, mais question accords mets-vins, le Québec n'a pas eu mieux depuis François Chartier, c'est lui qui signe maintenant tous les accords du guide», lance l'auteur.

COVID-19 oblige, la collégialité qui entourait souvent la dégustation au labo s'est résumée à la présence de Philippe et de Mathieu St-Amour du restaurant L’Échaudé à Québec. «Nous avions notre propre bulle, sans autre présence. Nous avons focalisé notre travail pour sortir les 200 meilleurs vins sur plus de 2000 dégustés.»

Les échantillons des vins retenus étaient acheminés à Rivière-du-Loup et Yannick et Mario pouvaient se frotter aux sélections de Philippe. «Avant je lançais une première idée d'accord et Yannick partait de là en allant encore plus loin, mais à ce chapitre, il est tellement fort que je lui ai laissé tout le champ libre», souligne Philippe Lapeyrie.

Si la description des vins se résume bien souvent à une seule phrase, «Sortez des sentiers battus en goutant ce rassasiant cinsault sudafricain » comme dans le cas du The Drifter (page 124), l'accord et la présence de la fiche technique apporte un réel plus. On y retrouve donc l'origine, le cépage, la température de service, le temps en carafe si indiqué, le temps de conservation, le taux de sucre et d'alcool et surtout, l'indispensable code-barre qui peut être scanné avec l'application pour téléphone intelligent de la SAQ.

Les articles sont un véritable «must». Vous en apprendrez plus sur la dégustation, les gouts, la spéculation sur les vins, pourquoi le vin est meilleur au vignoble que dégusté que dans votre maison, les températures de service, la conservation, comment développer son pif, et la règle du 30/30 (on vous laisse découvrir cette petite règle qui fait une différence au vin «tablette»).

En plus de la sélection des meilleures cuvées, il faut savoir que Philippe Lapeyrie ne parle que de vins qu'il apprécie, on retrouve ses fameux «top vins» offrant le meilleur rapport qualité-prix-plaisir de 20 en plus de ses tops 10 sur les vins mousseux, champagnes, rosés, vins du Québec, vins de mariage et vins de garde.

Le Lapeyrie c'est le classique renouvelé ou plutôt réinventé et la touche des deux comparses louperivois s'y fait sentir plus que jamais.

Publicité


Publicité

Commentez cet article