Publicité

22 novembre 2020 - 11:02

Plus de 2 300 lots constructibles en zone agricole au Témiscouata

La demande à portée collective de la MRC de Témiscouata (article 59 de la Loi sur la protection des terres et des activités agricoles) a été acceptée par le gouvernement et elle est maintenant en vigueur. Fruit d’une négociation entre la CPTAQ, l’UPA, le gouvernement et la MRC de Témiscouata, cette autorisation vise à permettre des constructions résidentielles dans des secteurs précis sans nuire aux activités agricoles.

L’usage résidentiel unifamilial à l’intérieur d’une centaine d’îlots déstructurés est maintenant admis (un potentiel d’environ 250 terrains constructibles), de même que sur certains lots de 18 hectares et plus, qui ont été ciblés dans les plans et les règlements de zonage municipaux (un potentiel de 2 100 lots constructibles). Il n’est pas obligatoire d’y opérer une production agricole, mais les usages de ce type y sont autorisés.

Les propriétaires des lots concernés seront contactés dans les jours qui suivent par une lettre personnalisée qui leur expliquera les conditions pour se prévaloir de ce privilège.

«Cette offre de nouveaux terrains disponibles pour la construction résidentielle représente des opportunités notoires de développement pour le Témiscouata», mentionne Guylaine Sirois, préfet de la MRC. «Nous souhaitons stimuler l’occupation dynamique de notre territoire et faire connaître les plus beaux atouts et attraits de notre région, surtout dans la conjoncture actuelle. La pandémie nous force à revoir nos façons d’habiter le territoire et elle remet le mode de vie rural au premier plan.»

Le personnel des municipalités a reçu des formations afin de bien maîtriser les implications et les changements effectués. Des cartes illustrant les terrains concernés leur ont également été remises.

Pour savoir si un lot ou un terrain est concerné par les dispositions de l’article 59 de la Loi sur la protection des terres et des activités agricoles (LPTAA), la MRC de Témiscouata vous invite à contacter les services d’urbanisme des municipalités.

Publicité


Publicité

Commentez cet article