Publicité

10 novembre 2020 - 06:59

Infrastructures sportives et de loisirs à Saint-Alexandre : des délais sur le chantier

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Bien qu’il ait connu des retards en raison de la pandémie de la COVID-19, le chantier d’infrastructures sportives et de loisirs de Saint-Alexandre-de-Kamouraska va bon train. L’acceptation provisoire des travaux est prévue pour le 27 janvier 2021 et des dépassements de couts de 147 000 $ ont été autorisés par la Municipalité.

«Le contrat a été donné en décembre 2019, alors que la pandémie n’était même pas une étoile dans le ciel. Le début du chantier était prévu en février 2020 et finalement il a été repoussé en mai. Ensuite, les travaux se faisaient en suivant les recommandations de la Santé publique», explique la mairesse de Saint-Alexandre-de-Kamouraska, Anita Ouellet Castonguay. Le règlement d’emprunt municipal est chiffré à 5,8 M$ et le contrat octroyé à Construction Citadelle est de 3,8 M$, environ 1 M$ en-deçà des prévisions. Saint-Alexandre-de-Kamouraska bénéficie d’une subvention du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur de 1,9 M$ en vertu du programme de soutien aux installations sportives et récréatives, phase IV, qui correspond à 50 % des dépenses admissibles.

Le projet compte plusieurs volets, dont les jeux d’eau, dont les dernières retouches seront apportées au printemps prochain, l’asphalte, qui a été complétée ce lundi, le pavillon sportif, qui est complété à environ 80 % et la patinoire, dont le préau est réalisé à environ 70%.

«On l’espérait grandement, mais on ne l’aura pas à temps pour l’hiver 2020-2021. On ne peut pas aller plus vite que l’eau au moulin. Ce sont des infrastructures qui seront construites pour 25 ans au minimum, alors on veut s’assurer que ce soit bien fait. Un dépassement de 147 000$ sur le 3,8 M$ du contrat de Construction Citadelle a été dument autorisé. Dans un monde idéal, je n’en aurait pas voulu, mais il fallait apporter ces modifications pour éviter les problèmes plus tard», ajoute Mme Ouellet Castonguay. Cette dernière rappelle qu’afin de faire de Saint-Alexandre-de-Kamouraska un milieu attractif pour les jeunes familles, il faut que les infrastructures soient consolidées et développées. Depuis le 1er janvier dernier, 31 paniers ont été remis aux nouveaux nés sur le territoire de la Municipalité.

En raison de la proximité du chantier de construction, du peu d’éclairage dans ce secteur et  des règles sanitaires à respecter, la Municipalité de Saint-Alexandre-de-Kamouraska a décidé de ne pas aménager de patinoire temporaire cet hiver. L’an dernier, une roulotte avait été installée à cet effet. Les citoyens pourront toutefois bénéficier d’infrastructures neuves en 2021.

Publicité


Publicité

Commentez cet article