Publicité

3 novembre 2020 - 06:31

Le « non » réplique au maire Ouellet

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

La bataille des chiffres et des mots se poursuit de plus belle en cette période préréférendaire sur le projet d’aréna et de centre récréatif à Témiscouata-sur-le-Lac. C’est au tour du camp du non, par l’entremise de sa représentante officielle, Ginette Bégin, d’apporter une réplique au maire Gaétan Ouellet qui avait aussi donné des précisions à la suite de la conférence de presse du non (voir autres textes).

«Au niveau des revenus éoliens, le non a clairement indiqué que le montant de 3,5 M$ est rien d’autre qu’un emprunt déguisé pour les citoyens. En plus d’être non disponibles au moment de la dépense, l’utilisation de ces revenus est mal définie dans le règlement : le montant n’est pas indiqué et le revenu est lié à une entente qui se termine 10 ans avant la fin du règlement d’emprunt», a-t-on souligné dans un communiqué de presse.

Le camp du non indique aussi que le dénouement final de la poursuite de l’assureur ne sera pas connu avant longtemps : «Les assurances de Norda Stelo vont certainement faire un ‘’appel de garantie’’ qui citera vraisemblablement la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac. Il est possible que le juge exige un déboursé de la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac. Peu importe le résultat final, au moment de la dépense, le montant de 1,8 M$ devra être emprunté et imputé à la charge des citoyens.»

Mme Bégin affirme finalement dans le communiqué que «la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac perdra sa subvention seulement si elle accepte d’y mettre fin. À titre d’exemple, la subvention du motel industriel datait de 2009 et la Ville l’a ressuscité en 2019. L’argent était toujours au rendez-vous.»

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article