Publicité

2 novembre 2020 - 12:22 | Mis à jour : 3 novembre 2020 - 14:30

Travaux de démolition sans permis sur la rue Témiscouata à Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 1

Inoccupée depuis plusieurs années, la bâtisse bleue située à l’intersection du Chemin des Raymond et de la rue Témiscouata a attiré l’attention du voisinage ce weekend puisque des travailleurs s’affairaient à la démolir. Les travaux ont toutefois débuté sans permis de démolition. Le propriétaire Célestin Simard, affirme qu’il se conformera dès cet après-midi.

En date du 2 novembre, à 9 h 15, la Ville de Rivière-du-Loup confirme qu’aucun permis de démolition n’avait été formellement demandé, bien que l’arrière du bâtiment semblait démantelé en grande partie. On pouvait d’ailleurs voir le décor extérieur par les fenêtres du premier étage. 

À la suite d’une plainte du voisinage, des représentants de la Ville de Rivière-du-Loup se sont rendus sur place pour constater la situation, le 1er novembre. «Plusieurs intervenants de la Ville ont participé à cela. Certains travaux de démolition ont été commencés sans permis. On savait que le propriétaire avait l’intention de le demander», explique le directeur des communications de la Ville de Rivière-du-Loup, Pascal Tremblay.

Les policiers de la Sûreté du Québec se sont aussi déplacés, mais puisque les travaux n’entravaient pas la circulation, ils ont remis le dossier entre les mains de la Ville. Rejoint par Info Dimanche, le propriétaire du bâtiment, Célestin Simard, a confirmé que la situation serait régularisée dès cet après-midi. Il a évoqué un manque de temps et des délais administratifs attribuables à la pandémie afin d’obtenir un chèque visé devant être déposé en guise de garantie. «Ça fait deux ans qu’on en parlait, de cette démolition. D’ici une semaine ou deux au plus tard, le dossier sera complètement réglé», a-t-il commenté. Les travaux de démolition sont par ailleurs relativement avancés, il ne reste tout au plus qu’une coquille vide dont la façade est toujours érigée sur la rue Témiscouata.

En vertu du règlement 1078 relatif à la démolition d’immeubles sur le territoire de la Ville de Rivière-du-Loup, «quiconque procède ou fait procéder à la démolition d’un immeuble sans permis ou à l’encontre des conditions du permis est passible d’une amende d’au moins 5 000 $ et d’au plus 25 000 $». «On n’en est pas là actuellement, le propriétaire entend se conformer très rapidement. Nous sommes en mode collaboration plutôt que répression. On a intérêt à ce que les travaux se fassent tant du côté de l’urbanisme que de la sécurité publique», complète M. Tremblay.

En mai 2018, un véhicule avait manqué de freins à l’intersection du Chemin des Raymond et de la rue Témiscouata, percutant le bâtiment. Une fenêtre avait volé en éclats et des travaux temporaires avaient été réalisés pour sécuriser les lieux. L’immeuble était alors déjà inhabité.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Encore une fois....une démolition sans permis.....Ce n'est pas normal. Est-ce une pratique qui devrait être sanctionnée? À mon avis, je pense que oui. Ce même propriétaire qui est aussi propriétaire du terrain entre la bâtisse de la Petite Grenouille et du restaurant l' Intercolonial devait reconstruire à cet endroit, et ce n'est pas encore fait......Qu'est-ce que la ville attend pour lui faire savoir que ce propriétaire est souvent hors la loi?

    Pierre M. Drayaf - 2020-11-03 06:56