Publicité

21 octobre 2020 - 11:02 | Mis à jour : 12:14

Changement de direction à la caserne de Saint-Marc-du-Lac-Long

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin

Après près de 21 ans de service à la tête du Service de sécurité incendie de Saint-Marc-du-Lac-Long, Claude Pelletier a été destitué et congédié pour une série de manquements au Code d'éthique et de déontologie des employés de la municipalité. Il sera remplacé de façon intérimaire par Gérald Dubé, directeur du Service de sécurité incendie de Témiscouata-sur-le-Lac.

Le conseil reproche à l'ex-directeur une litanie de manquements, notamment d'avoir manqué de loyauté à son employeur, d'avoir tenu des propos dénigrants de façon répétée à l'endroit de l'administration municipale, d'avoir utilisé des propos grossiers pour désigner les élus municipaux et la directrice générale. On reproche aussi à l'ex-directeur d'être réfractaire à l'autorité de la directrice générale Sylvie Dumont et aux membres du conseil.

Le conseil réprouve des commentaires négatifs formulés à l'endroit d'autres employés municipaux, la remise en doute de façon régulière des consignes ou les décisions des autres employés municipaux incluant celles de la directrice générale.

Dans la résolution adoptée lors d'une séance spéciale le 13 octobre dernier, on soutient que la formulation répétée de commentaires négatifs à l'endroit d'employés des autres services a un impact négatif et nuit au climat de travail et que certains employés songeaient même à quitter leur emploi.

Les élus soutiennent que Claude Pelletier a «demandé le dépôt de plaintes au ministère des Affaires municipales et de l'Habitation visant un membre du conseil municipal ou la directrice générale.» Ils allèguent que la gestion et l'encadrement des activités du service de sécurité incendie sont ardus.

Toujours selon la résolution, M. Pelletier avait déjà été rencontré par le maire Marcel Dubé, la conseillère Valérie Doyer et la directrice générale, Sylvie Dumont le 24 janvier 2018. Le principal intéressé aurait alors reconnu avoir eu un comportement inapproprié lors d'une séance du conseil du 8 janvier de la même année et admis que ses propos étaient vexatoires à l'intention des membres du conseil municipal, ce qui constituait une récidive de sa part. Il se serait alors engagé à modifier son comportement.

Lors de la séance du 13 octobre, les services de la firme d'avocat Dubé, Dion ont été retenus pour faire suite à ce dossier.

Claude Pelletier était directeur et responsable de la brigade comptant une quinzaine de pompiers depuis le 6 décembre 1999. Rappelons que le 7 octobre 2019, le directeur incendie a reçu une citation de reconnaissance pour avoir procédé au sauvetage d'un travailleur lors d'un accident à la mine d'ardoise Glendyne.

Info Dimanche a tenté de joindre Claude Pelletier sans succès. Nous sommes toujours en attente d’un retour d’appel.

Plus de détails suivront...

 

 

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article