Publicité

5 octobre 2020 - 10:42 | Mis à jour : 11:23

Appel de projets pour la création de 60 places en services de garde dans la MRC de Rivière-du-Loup

Info Dimanche

Par Info Dimanche, [email protected]

Afin de répondre aux besoins grandissants de plusieurs familles, le gouvernement du Québec a lancé le 5 octobre un appel de projets pour la création de 4 359 nouvelles places subventionnées en services de garde éducatifs à l'enfance. La MRC de Rivière-du-Loup est visée par l’appel de projets avec 60 places, et les 166 autres octroyées pour la région du Bas-Saint-Laurent seront créées dans la MRC de Rimouski-Neigette.

Cet appel de projets ciblera précisément les 13 territoires où le manque de places est le plus criant. Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, a fait cette annonce aujourd'hui en réaffirmant son engagement à résorber le déficit de places et à passer à l'état d'équilibre.

En parallèle de l'appel de projets, 11 701 places sont présentement en voie d'être créées partout au Québec. Ces places ont été octroyées dans de précédents appels de projets, dont le développement est présentement accéléré grâce au Plan d'accélération de l'accessibilité des places (PAAP) annoncé par le ministre de la Famille en février 2019. 

«L'objectif de ce nouvel appel de projets est simple, mais évocateur : cibler les besoins réels là où ils se trouvent. Notre gouvernement a élaboré un appel de projets qui vise précisément les régions où le manque de places est le plus criant. Les services de garde éducatifs à l'enfance contribuent non seulement au développement du plein potentiel de nos tout-petits, mais permettent également aux parents de contribuer à l'économie québécoise. En cette période difficile pour l'économie du Québec, il est donc essentiel de développer ces places rapidement. Nous avons un réseau de la petite enfance d'une grande qualité, à l'avant-garde sur la scène mondiale. Il faut donc continuer de le développer», a commenté par voie de communiqué le ministre de la Famille.

Rappelons qu'en février dernier, la mairesse de la Ville de Rivière-du-Loup, Sylvie Vignet, avait fait une sortie publique pour dénoncer la répartition projets d'installations de services de garde subventionnés par le ministère de la Famille. Un projet de 80 places avait été présenté lors des appels de projets par un promoteur de la Ville, mais il n'avait pas été retenu. À la suite d'une rencontre de la Ville avec le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, le nombre de places manquantes dans la région de Rivière-du-Loup a été estimé à environ 250.  

Par ailleurs, 1849 places ont été octroyées au cours des dernières années mais n'ont pas été créées, soit parce qu'elles ont été retournées volontairement par les demandeurs ou parce qu'elles ont été récupérées par le ministère. Les demandeurs intéressés à déposer un projet ont jusqu'au 15 janvier 2021 pour le faire.

Publicité


Publicité

Commentez cet article