Publicité

2 octobre 2020 - 14:20

Les courbes de la route 293 dans les projets accélérés

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Après une première tentative en juin dernier avec le projet de loi 61 du gouvernement du Québec, voilà qu’avec son successeur, le numéro 66, le réaménagement de la route 293 dans le secteur au sud du 2e rang à Notre-Dame-des-Neiges pour modifier des courbes dangereuses pourra être réalisé en accéléré.

Rappelons que ces travaux sont demandés depuis de nombreuses années par les acteurs politiques régionaux. Le projet de loi 66 vise à alléger des procédures sans réduire ou modifier les normes existantes, afin de démarrer plus rapidement d’importants projets d’infrastructures et ainsi stimuler l’économie du Québec. On estime les gains de temps entre 2 et 36 mois pour la réalisation des infrastructures figurant dans le projet de loi.

«La route 293 est un projet visant l’amélioration de la sécurité des usagers. Il est en analyse et en étude depuis des décennies et pendant ce temps, les risques sont toujours bien présents. Il faut se doter de limites dans les échéanciers de certains projets pour assurer des services à la population dans des délais raisonnables. Je crois fermement que le PL 66 pourra mettre un terme à l’attente des citoyens des Basques et enfin, leur offrir la route qu’ils méritent depuis longtemps», a commenté Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup – Témiscouata.

Ce chemin, dessiné tout en courbes pour adoucir les pentes pour les chevaux, a mal vieilli dans le temps et n’est pas vraiment adapté pour la circulation de poids lourds dans ce secteur. Le projet de la route 293 était ciblé parmi les priorités du ministère des Transports depuis deux ans.

Au Bas-Saint-Laurent, trois autres projets profiteront des mesures de la loi 66 : la construction d’une école primaire à Rimouski (Lab-École), la construction de la Maison des ainés à Rimouski et la reconstruction de la route 132 et du pont Arthur-Bergeron sur la rivière Mitis à Grand-Métis.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article