Publicité

13 septembre 2020 - 07:31

Le nouveau maire Michel Normand veut amener des idées pour développer Saint-Juste-du-Lac

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Le 4 septembre dernier, Michel Normand a été élu par acclamation au poste de maire de Saint-Juste-du-Lac. Également nouveau membre du conseil municipal, il entend amener des idées et des projets pour développer la municipalité.

Depuis son arrivée dans cette communauté, M. Normand s’est impliqué notamment dans le service de traversier Le Corégone, les loisirs et le club des 50 ans et plus. «Je m’intéresse à plusieurs choses, j’ai donc décidé de concentrer mes efforts au conseil municipal», a indiqué Michel Normand, élu pour un an afin de compléter le mandat laissé vacant par Jean-Jacques Bonenfant en février dernier. «Je veux continuer après», a-t-il précisé.

Sans surprise, la pérennité du service de traversier Le Corégone fait partie des préoccupations du nouveau maire. M. Normand a également dans sa mire une autre phase de développement du Parc national du Lac-Témiscouata. Celle-ci comprendrait notamment une piste de vélo de montagne qui relierait le secteur actuellement développé à Squatec pour rejoindre les installations de Dégelis en passant par Saint-Juste-du-Lac. «Il reste un projet important dans les plans originaux du parc national, une piste de vélo de montagne et le camping Grand-Bois. Le vélo de montagne est une activité grandiose qui peut amener dans la région son lot de touristes», a souligné le maire.

«Nous devons attirer de nouvelles familles et des retraités, par une vision de développement de concert avec les autres municipalités du JAL. On a de très belles choses ici», a mentionné Michel Normand.

Les membres du conseil municipal et les employés de la Municipalité de Saint-Juste-du-Lac travaillent depuis plusieurs semaines pour régler la problématique d’approvisionnement en eau potable, amplifiée cet été par les faibles précipitations de pluie. «C’est la priorité numéro un, on espère que tous les travaux nécessaires soient faits cet automne, à tout le moins des travaux qui vont permettre une amélioration pour avoir plus d’eau», a indiqué M. Normand.

Le conseil municipal a d’ailleurs accepté une soumission pour le forage d’un quatrième puits, un travail qui pourrait être fait dans les prochaines semaines. En plus de deux puits déjà utilisés, un troisième avait été creusé mais n’avait pas été mis en opération. La Municipalité doit donc effectuer toutes les analyses nécessaires pour en vérifier notamment la qualité de l’eau avant de le rendre opérationnel.   

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article