Publicité

9 septembre 2020 - 06:02

Service Canada à Pohénégamook

Maxime Blanchette-Joncas interpelle le ministre Hussen

Dans la foulée des annonces récentes de réouverture progressive des bureaux de Service Canada au Québec, le député fédéral de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, a interpellé personnellement le ministre responsable de l’agence gouvernementale, Ahmed Hussen, afin de préserver les services du bureau mobile de Service Canada à Pohénégamook.

«Jamais, au grand jamais, je ne n’accepterai une réduction des services auxquels nous avons droit! Nous payons pour ces services et le ministre qui vit au centre-ville de Toronto dans un comté qui fait 26 km carrés ne peut pas comprendre notre réalité géographique. Notre circonscription s’étale sur plus de 8000 km carrés! Chez nous, c’est grand! On n’en fait pas le tour en prenant une marche après le souper un soir de semaine!» a lancé le député.

«Le 27 août dernier, de concert avec la mairesse de Pohénégamook, Louise Labonté, et la préfète de la MRC du Témiscouata, Guylaine Sirois, nous avons mis en garde le gouvernement fédéral de ne pas se servir de la crise sanitaire liée à la COVID-19 pour réduire les maigres services gouvernementaux auxquels nous avons droit et pour lesquels nous payons», a poursuivi le député.

Rappelons que le déconfinement des entreprises, des commerces et de presque toutes nos industries régionales est complété et que Service Canada tarde toujours à assurer un service personnalisé aux citoyens de notre circonscription.

Dans une lettre adressée directement au ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Maxime Blanchette-Joncas a invité M. Hussen à visiter la circonscription en sa compagnie pour constater personnellement la nécessité de maintenir les services aux niveaux minimaux assurés avant la pandémie.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article