Publicité

8 septembre 2020 - 12:09 | Mis à jour : 12:15

Québec accorde 71 000 $ à Notre-Dame-du-Portage pour sécuriser ses rues

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

La Municipalité de Notre-Dame-du-Portage a reçu une aide financière de 71 000 $ le 8 septembre afin d’améliorer la sécurité dans le secteur des Iles et de l’intersection de la Côte de la Mer. Une étude concernant l'aménagement d’une piste cyclable et la cohabitation des véhicules routiers sur la route du Fleuve sera aussi réalisée.

La sécurité routière est l’une des grandes préoccupations pour les citoyens et le conseil municipal de Notre-Dame-du-Portage. «Cette aide financière va permettre l’implantation d’une traverse piétonnière et d’un feu clignotant à l’intersection. La route du Fleuve est empruntée l’été par les motos, vélos et les piétons», explique le maire de Notre-Dame-du-Portage, Vincent More. La vitesse dans la Côte de la Mer a déjà été abaissée de 80 à 50 km/h. L’aide financière servira à sécuriser la route entre l’école primaire et le secteur résidentiel des Iles, près du Chalet des sports.

«Il y a encore une trentaine de terrains à vendre. C’est important de se faire des bases solides pour se développer et c’est aussi un incitatif à acheter. Avec le parc situé près du Chalet des sports, on veut créer un complexe où il fait bon vivre», explique M. More.

Sur la route du Fleuve, du côté est de la Municipalité, la cohabitation entre les cyclistes, les véhicules et les piétons n’est pas toujours évidente. Une étude servira à déterminer comment aménager une piste cyclable d’environ un kilomètre de long sur cet axe routier à partir du parc de l’Anse.

Le dossier de la réduction de la vitesse sur la route de la Montagne, aussi appelée la route 132, n’est pas réglé encore à Notre-Dame-du-Portage. Le résultat des études du ministère des Transports du Québec n’est pas encore connu. «On espère aller de l’avant avec une réduction de la vitesse, au moins dans le cœur du village. Présentement, on ne peut pas faire traverser les jeunes», ajoute le maire de Notre-Dame-du-Portage.

Rappelons qu’un comité de sept citoyens s’était formé afin de travailler sur ce dossier et de faire passer la vitesse de 80 à 50 km/h. Dans un document de travail détaillé, ils proposent la diminution de la largeur de la chaussée, l’aménagement de corridors de sécurité et de traverses piétonnières pour les transports actifs, ainsi que l’installation d’un feu jaune clignotant, d’un ilot séparateur central et de nouvelles signalisations. 

Publicité


Publicité

Commentez cet article