Publicité

25 août 2020 - 06:59

De Montréal à Cap Gaspé en vélo et à la course

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Les athlètes Jean-Christophe Lefebvre et Benjamin Vaillant sont partis de Montréal le 21 aout à destination du Sentier international des Appalaches à Matane afin de parcourir un trajet total de 1 200 kilomètres en 14 jours, sans une seule goute d’essence.

Après 710 kilomètres à vélo, ils souhaitent arriver en Gaspésie en forme afin de franchir 475 kilomètres de course sur le sentier de la GR-A1, de Matane à Cap Gaspé. Ils se sont arrêtés au parc des Chutes de Rivière-du-Loup le 24 aout afin de prendre une pause et d’expliquer ce projet qui les mènera à l’extrémité est du Québec.

«À la base, nous sommes deux coureurs. Nous avons commencé à courir il y a environ cinq ans, en participant à des demi marathons, des marathons puis des ultra marathons en sentier […] Notre projet est né avant la pandémie, en novembre. L’annulation des courses a eu un effet de levier sur sa réalisation et nous a donné la motivation et le focus pour continuer de s’entrainer», explique Jean-Christophe Lefebvre.

Les deux coureurs avaient besoin d’un défi d’aventure estival et le terrain de jeu du Québec s’est naturellement imposé. Ils trimballent tout leur équipement sur leur vélo et dormiront en auberge jusqu’à leur arrivée à Matane. Dans la réserve faunique, des boites de ravitaillement ont été stratégiquement déposées à divers endroits du sentier par le père de Benjamin lors de son passage dans la région il y a quelques semaines.

«Nous voulons promouvoir le territoire du Québec, le maintien d’une bonne santé physique et mental, encourager les gens à repousser leurs limites dans leur sport préféré et sensibiliser les gens à propos de l’impact des voyages sur l’environnement […] Couper un vol d’avion sur deux pour les vacances, ça peut avoir un gros impact sur l’environnement. Il y a une façon de faire du tourisme intelligemment», explique Benjamin Vaillant.

Les deux athlètes ont préféré parcourir la distance qui les séparait du Sentier international des Appalaches à vélo plutôt qu’en voiture pour des raisons logistiques et environnementales. Ils se sont lancé le défi d’être le plus carbo-neutre possible et d’encourager les commerces locaux.

Jean-Christophe et Benjamin avoue avoir eu un coup de cœur pour les pistes cyclables du Kamouraska, où ils ont séjourné le 23 aout avant de reprendre la route vers Matane. On peut suivre leur parcours sur la page Facebook UDMG • Ultra Duathlon Montréal Gaspé. Ils sont partis de Montréal le vendredi 21 aout, arriveront à Matane le 25 aout pour la portion de course de leur défi d’aventure et termineront leur épreuve à Cap Gaspé le 3 septembre.

Publicité


Publicité

Commentez cet article