Publicité

24 juillet 2020 - 06:31

Une programmation estivale au gré du vent à Trois-Pistoles

Le projet Le Vent gourmand et les Espaces virevent a pris son envol depuis plus d’une semaine à Trois-Pistoles et Notre-Dame-des-Neiges au grand bonheur de la population et de la clientèle touristique.

Guylain Landry donnera des cours de cardio plein air les lundis et mercredis de 17 h 30 à 18 h 15 au Parc récréatif de la Grève Morency de Notre-Dame-des-Neiges. Mélanie Perrin donnera quant à elle les lundis et mercredis de 18 h 30 à 19 h 30 au 13, rue Jean-Rioux (ancien site d’ÉchoFête) à Trois-Pistoles des cours de Zumba et les jeudis, à la même heure, des cours de Strong Nation.

Les mercredis, des soirées gratuites de contes nommées Vents de paroles sont organisées par les Compagnons de la mise en valeur du patrimoine vivant des Trois-Pistoles au Parc de l’église de Trois-Pistoles de 19 h à 21 h.

Les mercredis après-midi au Parc de l’église de Trois-Pistoles auront lieu des ateliers de Tricot-Jasette par le Cercle des fermières de Trois-Pistoles. Par intervalles de deux semaines, les ateliers débuteront à 13 h 30 et se termineront à 15 h 30. 

Les dimanches de 10 h à 15 h, c’est un rendez-vous au Marché public des Basques dans le stationnement du Caveau des Trois-Pistoles du 21, rue Pelletier. Puis, en après-midi, le caricaturiste Marc Beaudet sera installé dans le gazebo du Parc de l’église de 13 h à 16 h afin de tirer le portrait des petits et des grands.

UN AIR D’ÉTÉ

Des piqueniques musicaux auront lieu tous les samedis à midi. Trois piqueniques sur neuf sont organisés en collaboration avec la Corporation du patrimoine et du tourisme religieux des Trois-Pistoles. Des ateliers de cerf-volant avec Paul Blais d’Amusements Anima « Fun » auront lieu en après-midi au Parc récréatif de la Grève Morency de Notre-Dame-des-Neiges les 1er, 8 et 15 aout.

Les partenaires du comité organisateur du projet invitent la population à encourager les entreprises locales en profitant de ces lieux et animations de façon responsable en respectant les règles de la santé publique du Québec.

Publicité


Publicité

Commentez cet article