Publicité

22 juillet 2020 - 06:53

Mandat de priorisation : des consultations bénéfiques pour l’économie régionale

À l’issue du mandat de priorisation économique confié à chacune des régions du Québec en juin dernier, la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx, dresse un bilan positif des consultations qui ont eu lieu au cours des dernières semaines et tient à souligner la réponse favorable des acteurs régionaux quant à la relance de l’économie du Québec.

Les comités formés dans chacune des 17 régions avaient la tâche de déterminer trois projets structurants, mobilisateurs et innovateurs pour leur territoire, lesquels permettront notamment de saisir des occasions d’affaires et de favoriser la relance de l’économie. Le gouvernement amorcera rapidement l’analyse des propositions alors que les ministres responsables des différentes régions présenteront les priorités régionales cernées dans le cadre de ce mandat.

«La relance de l’économie québécoise doit se faire dans le respect des réalités, des priorités et des enjeux de chacune des régions. Elle exige que tous les acteurs économiques se mobilisent pour bâtir des projets porteurs, car ils sont les mieux placés pour nommer les enjeux qui les concernent et pour trouver les solutions qui favoriseront la relance sur leur territoire. […] je suis impatiente de voir les retombées des projets qui seront mis en œuvre», explique Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine.

Les espaces régionaux d’accélération et de croissance ont eu la responsabilité d’animer, en collaboration avec les pôles d’économie sociale, des consultations auprès des intervenants régionaux (organismes de développement économique, chambres de commerce et d’industrie, etc.) afin d’alimenter la réflexion. Ils ont été appuyés par les directions territoriales du ministère de l’Économie et de l’Innovation. Les élus des régions ont également pris activement part à la réalisation de ce mandat.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article