Publicité

27 juin 2020 - 06:02

La Ville de Rivière-du-Loup souhaite réinventer le quartier Saint-François

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 1
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Favoriser le transport actif vers l’école, protéger les élèves, sécuriser l’intersection Fraserville-Pouliot-Saint-Paul de même que le secteur résidentiel…la Ville de Rivière-du-Loup a des projets ambitieux pour le quartier Saint-François d’ici 2023. Une vision qui a été présentée aux citoyens une première fois, ce jeudi 25 juin en soirée. 

Ces prochaines années, l’administration municipale entend ainsi profiter de travaux à exécuter sur les infrastructures souterraines (conduites enfouies) pour repenser la circulation automobile et piétonnière dans le quartier. Les abords de l’école internationale Saint-François-Xavier seraient revus, mais on souhaite aller encore plus loin. 

«Quand on a un projet qui touche le sous-sol, c’est l’occasion de faire d’une pierre deux coups et de repenser les aménagements routiers, a souligné la mairesse Sylvie Vignet. Plusieurs problèmes sont récurrents et on reçoit de nombreuses demandes pour sécuriser des rues, des secteurs.»

«On souhaite rendre le quartier Saint-François plus sécuritaire pour les piétons, les cyclistes, les personnes âgées qui y habitent… et on a une opportunité de le faire. C’est un projet qui nous tient vraiment à cœur», a ajouté le directeur du Service technique et de l’environnement, Gérald Tremblay. 

TROIS AXES PRINCIPAUX

Le projet de réaménagement du secteur comprend actuellement trois axes et vise plus particulièrement les rues Fraserville, Saint-Paul, Pouliot et Thibaudeau : créer une piste cyclable ouverte à la circulation piétonnière (cyclopédestre), réduire les voies de transit (et régler les problèmes de vitesse) et revoir la configuration de l’intersection des Fraserville, Pouliot et Saint-Paul. 

«Les rues St-Pierre et Fraserville, de même que le boulevard Armand-Thériault sont des voies de transit puisqu’elles permettent de circuler rapidement d’un endroit à un autre. La rue St-Paul ne devrait pas être une voie de transit, mais elle est utilisée comme telle», a expliqué M. Tremblay, soulignant qu’il fallait corriger la situation. 

Pour rendre le secteur plus sécuritaire et permettre une circulation cohérente dans le quartier, la Ville souhaite créer de nouveaux sens unique (sur la rue Pouliot et sur une partie de la rue Saint-Paul). Il est aussi question d’ajouter des arrêts, des trottoirs, des aménagements paysagers, des îlots modérateurs de vitesse…et bien sûr, une piste cyclopédestre. 

Soulignons qu’un sondage réalisé auprès des parents des élèves de l’école internationale Saint-François-Xavier, 82 % seraient ouverts à ce que leurs enfants se rendent à l’école à vélo ou à pieds si les installations étaient sécuritaires. 

UN AN D’AVANCE

Évidemment, tout cela ne pourra être effectué rapidement et la Ville souhaite profiter de tout le temps qu’elle dispose pour s’assurer de faire les bons choix en collaboration avec les citoyens. 

Le réaménagement du quartier pose plusieurs défis comme l’étroitesse des rues, la proximité des bâtiments et les espaces restreints, alors le Service technique et du développement durable compte par exemple utiliser des aménagements temporaires (marquage au sol et bollards) pendant un an.

«On veut commencer l’implantation de ce projet-là à partir d’aout 2020 […] et on veut se rendre jusqu’en juillet 2021. C’est important de faire le tour du calendrier parce qu’on veut connaître l’effet des aménagements sur le déneigement. C’est problématique quand les aménagements ne sont pas faits correctement. On va donc le tester sur 12 mois. Ça va nous permettre de faire des ajustements.»

Pendant cette période, des sondages seront aussi effectués auprès des citoyens du secteur. «Le premier sondage sera fait quelques mois après l’implantation et le suivant  au printemps 2021. Nous souhaitons aussi fait plusieurs observations terrains pour vérifier certains éléments soulevés par nos équipes ou les citoyens. Les commentaires vont devenir importants et nous allons pouvoir leur répondre de façon plus précise.»

Pour davantage de détails sur le projet pilote de réaménagement de la circulation automobile et piétonnière, une animation 3D est disponible sur le site de la ville dans les onglets «Ville», «Vie démocratique» et «Présentations publiques». Vous y retrouverez aussi la présentation des intervenants lors de la soirée d'information et leur document Powerpoint.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Que de beaux souvenirs de ce quartier qui a marqué notre enfance. Ce que les nouvelles générations ne savent probablement pas c'est que jusqu'aux années '70, ce quartier était très commercial et industriel. On pouvait compter pas moins d'une quinzaine d'épiceries et dépanneurs. Aujourd'hui,il en reste qu'une épicerie. La rue Fraserville était comme le prolongement de Lafontaine et St-Elzéar avait aussi son épicerie et dépanneur. On sait que c'est par l'arrivé du chemin de fer que ce quartier s'est développé. L'Église possède les plus belles cloches avec son carillon et la mélodie de L'Ave Maria sans compter ses peintures fait par un grand peintre Italien reconnu. Notre père à d'ailleurs été celui qui a soutenu et entretenu la patinoire du collège,le terrain de jeux, festivités tel que le carnaval d'hiver avec ses duchesses et recueillir des fonds avec les parties de cartes, avec toute une équipe de bénévoles car ces gens aimaient les jeunes. Aujourd'hui quand je passe dans ce quartier j'ai parfois l'impression qu'il est abandonné malgré que ces belles maisons anciennes sont pour la plupart bien entretenues de leurs styles, trop de rues sont méconnaissables par le manque d'entretien du pavage. L'Église est fermée par son manque d'entretien. Une cure de rafraîchissement sera plus que bienvenue et qui sait..redonnera peut-être son sens de la communauté.
    René Lévesque

    René Lévesque - 2020-06-27 11:29