Publicité

6 mai 2020 - 10:29

Maxime Blanchette-Joncas à l’œuvre pour l’industrie touristique

Sensible aux préoccupations exprimées par une large part de la population concernant les mesures progressives de déconfinement régional et à l’importance de la relance de l’économie bas-laurentienne, le député fédéral de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques et porte-parole du Bloc Québécois en matière de Tourisme, Maxime Blanchette-Joncas, a multiplié les contacts aux plus hauts échelons du gouvernement québécois dans les derniers jours.

Tôt le 4 mai, le député Blanchette-Joncas s’est entretenu en privé au téléphone avec la ministre québécoise du Tourisme, Caroline Proulx, afin de déterminer la stratégie gouvernementale anticipée pour la reprise économique de l’industrie touristique si fondamentale à la prospérité régionale. «Le gouvernement du Québec est le maître d’œuvre du développement touristique, mais le fédéral a annoncé il y a deux semaines une aide de 287 millions de dollars, bien qu’aucune précision n’ait été fournie. Je veux m’assurer qu’on mette la main sur la part qui nous revient», a lancé le député.

Face aux inquiétudes légitimes exprimées des commerçants et des acteurs économiques, Maxime Blanchette-Joncas a aussi discuté des enjeux propres au Bas-St-Laurent ce matin même avec le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon. 

«Je me réjouis de l’ouverture du ministre et du canal de communication direct établi entre nous. Je l’ai assuré de ma pleine collaboration pour établir des ponts nécessaires avec Ottawa et de ma détermination à favoriser ma région. Il a parfaitement compris mon message», a-t-il expliqué.

Porte-parole du Bloc Québécois en matière de Tourisme, Maxime Blanchette-Joncas a été mandaté par son chef pour établir un portrait précis non seulement de la situation régionale, mais aussi à l’échelle du Québec.

«J’ai fait une tournée exhaustive des organisations touchées de près, tant régionales que nationales. L’industrie touristique génère des milliards de dollars annuellement, en plus d’employer directement 400 000 Québécois. Elle est cruciale, particulièrement pour les régions, et il nous est interdit de manquer le bateau», a expliqué le député fédéral.

Le défi actuel consiste à déterminer l’aide promise par le fédéral pour la relance économique, mais aussi de voir comment les mesures de déconfinement pourront s’inscrire dans cette stratégie. «Je jauge tous les aspects de la situation et je garde des contacts étroits pour la survie de notre industrie de notre industrie touristique et par le fait même, pour le bien de notre région», a conclu le député fédéral de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas.
 

Publicité


Publicité

Commentez cet article