Publicité

1 avril 2020 - 15:00

Un grand pic s'en donne à coeur joie à Rivière-du-Loup

François Drouin

Par François Drouin, journaliste

Twitter François Drouin
Toutes les réactions 6
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Dans la catégorie «insolite», la mention du jour appartient à ce grand pic qui s'en donne à coeur joie sur un arbre de la rue Laval à Rivière-du-Loup. L'arbre, en piètre état, constitue une source d'approvisionnement certaine en nourriture pour l'oiseau qui y retrouve insectes et fourmis qui constituent le gros de son menu.

Lors du passage d'Info Dimanche, un couple s'attardait à photographier l'oiseau. «Il est ici depuis quelques jours, il n'est pas farouche, sauf avec ses semblables. Lorsqu'ils se pointent, lui, il s'en va», nous ont raconté les marcheurs. Un autre passant se réjouissait de la présence «ensoleillante» de ce grand pic, tout en observant que l'arbre devrait sans doute être abattu.

Au-delà de la présence de l'oiseau, de ses retentissants coups de bec, c'est l'impressionnant amas de copeaux aux pieds de l'arbre qui attire l'attention. Une scène plus rare en ville que dans les parcs ou les boisés où on le retrouve habituellement.

Le grand pic, gros comme une corneille, est le plus grand des pics du Québec. Il est présent dans toute la province au sud de la Baie-James. L'oiseau, tant le mâle que la femelle, ne passe pas inaperçu avec sa huppe rouge. Celle de la femelle est plus courte et débute derrière l'oeil. Celui photographié par Info Dimanche est donc un mâle.

Selon le site Internet Nature-Action.qc.ca, le régime alimentaire du grand pic est «principalement composé de fourmis charpentières, qu’il trouve dans les chicots et les débris ligneux de grand diamètre», ce qui semble bien être le cas avec l'arbre de la rue Laval.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • Oui c'est pas nouveau! Avant il venait dans l'arbre du dentiste sur le coin Chouinard et Lafontaine qui a été coupé l'an passé! Magnifique!

    Lydia Paradis - 2020-04-03 22:41
  • Nous nourrissons les oiseaux depuis une vingtaine d'années; cet hiver, après une journée de verglas, un grand pic est apparu à une mangeoire de suif fait maison (branche de cèdre dans laquelle nous faisons des trous pour y déposer une recette de suif/beurre d'arachides....)
    Cela fait plusieurs mois qu'il vient y manger plusieurs fois par jour.
    Notre maison est située sur le bord d'une rivière et d'un bois.
    Nous avons toujours eu des pics mineurs
    et des pics chevelus en abondance à
    nos mangeoires. Mais un Grand pic, c'est une première!!!!

    Mireille Lemay - 2020-04-03 22:16
  • Il faut croire que le l’industrie de la construction n’est pas tout à fait arrêter ! Quel artisan du bois, j’ai vu plusieurs nids de grand pic dans ma vie et je peux vous dire qu’ils sont très bien construits !

    Louise Fortin - 2020-04-02 17:30
  • Il est bon de laisser les arbres, même infestés justement pour ces merveilleux oiseaux qui ont besoin d'eux pour vivre.

    Suzanne Rouleau - 2020-04-01 21:37
  • J’en ai vu un justement aujourd’hui dans ma cour à Ottawa. Tapant un message sur le vieux poteau de téléphone. Avril 1/20
    J’ai pris une photo et l’ai envoyé à plusieurs amis.

    Christian Jensen - 2020-04-01 21:16
  • Merci beaucoup pour l'info! Je suis allée voir tantôt et il y avait seulement un pic mineur. Je vais retenter ma chance demain!
    Magnifiques photos en passant!

    Valérie Thériault-Deschênes - 2020-04-01 17:15