Publicité
25 février 2020 - 06:56

Église Saint-François-Xavier : un défi de taille

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 3

Le 21 février, une trentaine d’acteurs du milieu de Rivière-du-Loup ont participé à une journée de réflexion sur l’avenir de l’église Saint-François-Xavier, fermée depuis quelques semaines pour des raisons de sécurité. «Après quelques rendez-vous manqués, le statu quo n’est nullement une option», a mentionné Suzanne Michaud, représentante du Comité de sauvegarde de l’église Saint-François-Xavier.

C’est cependant un défi de taille qui se dresse devant la Corporation du patrimoine religieux de Rivière-du-Loup, fondée en 2013 avec comme mandat de trouver une nouvelle vocation à l’église Saint-François-Xavier. Les problématiques à résoudre sont importantes : identifier de façon précise des activités potentielles, trouver un porteur de dossier, effectuer des démarches pour le financement et faire en sorte que ce projet devienne mobilisateur pour les citoyens de Rivière-du-Loup.

Lors de cette journée de réflexion, le président de la Fabrique de Saint-Patrice, Hubert Lafortune, a fait une mise à jour de la situation actuelle. Il a d’abord rappelé la fermeture de l’édifice religieux le 31 janvier dernier en raison d’une importante infiltration d’eau en provenance de la toiture et du danger d’effondrement de grandes plaques de plâtre.

«C’est un édifice qui a 115 ans d’usure, l’assureur nous a fait savoir que la couverture de l’église n’était pas couverte en raison de son âge. Par contre, le plâtre à l’intérieur pourra être réparé avec l’assurance», a précisé M. Lafortune. Il y a eu infiltration d’eau par la toiture du côté nord dans un premier temps et dans sa partie sud par la suite. «Ça donne rien de réparer pour le moment, on va attendre que l’assureur nous revienne pour nous dire quoi faire. Nous devons aussi commencer à penser tout de suite à l’église Saint-Ludger qui a le même âge», a poursuivi le président de la Fabrique de Saint-Patrice.

LA VILLE DE RIVIÈRE-DU-LOUP CIBLÉE

La journée de réflexion a servi à mettre des idées sur la table de travail, la recherche de financement suivra ultérieurement.

Plus de détails dans votre journal Info Dimanche du 26 février.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • DÉMOLITION !

    LUCIFER - 2020-02-26 21:54
  • La ville a besoin d’une garderie. Je ne sais pas si c’est réalisable mais le site de l’église est central dans le quartier St François, si possible de réaliser des travaux à prix abordable, on conserve le patrimoine, on a une garderie dans un endroit approprié et les enfants vont pouvoir bénéficier du décor intérieur de ce beau bâtiment

    Lise - 2020-02-26 10:15
  • Pas encore ce sujet!......depuis 2013 qu'on cherche des solutions.....on n'est pas rendu bien loin....il va falloir que nous nous rendions à l'évidence. Moins de fidèles, donc moins de revenus. Les $$$ ne sont jamais tombés du ciel. La ville de Rivière-du-Loup n'a pas les moyens non plus pour financer la fabrique. Tous les organismes qui pourraient s'y installer (s'il y en a) sont plus pauvres que la fabrique, car la majorité sont à but non lucratif et ne font même pas leurs frais. Arrêtez de rêver en couleur. Nous sommes rendus face à une décision qui ne sera pas populaire aux citoyens, mais nous en sommes rendus là....la démolition est plus qu'évidente. Désolé pour le patrimoine.....Nous ne sommes pas les seuls dans la province avec un tel problème...ouvrez-vous les yeux....les démolitions sont maintenant des décisions de plus en plus courantes.

    Pierre M. Drayaf - 2020-02-26 07:50