Publicité
18 février 2020 - 06:02

Tourisme hivernal au Bas-Saint-Laurent : un début lent, mais encourageant

Avec la dernière bonne bordée de neige que le Bas-Saint-Laurent a reçue, l’achalandage touristique de la saison hivernale continue de progresser malgré un début plus lent que l’an dernier. Les conditions des 1 800 kilomètres de sentiers de motoneige sont excellentes, les stations de ski connaissent une superbe saison et le parc national du Bic connait une hausse d’achalandage depuis le début l’hiver.

L’arrivée de la neige à la fin novembre seulement a forcé les bénévoles des clubs de motoneige de la région à redoubler d’ardeur pour finaliser la signalisation et le balisement des sentiers. La saison de motoneige a réellement débuté à la fin janvier et grâce au travail d’entretien par les clubs, les conditions de sentiers sont excellentes et l’achalandage touristique est au rendez-vous. Avec des retombées économiques d’environ 22 M$ annuellement, l’activité de la motoneige est le produit hivernal majeur du Bas-Saint-Laurent. Avec un budget de campagne hivernale de 100 000 $, le Bas-Saint-Laurent se présente comme «Votre destination motoneige 2020», notamment grâce à des messages publicitaires à la télévision, à la radio, sur le Web et sur les médias sociaux. Le Bas-Saint-Laurent s’est aussi joint à des promotions sur les marchés hors Québec, plus particulièrement l’Ontario, en partenariat avec le Québec maritime et l’Alliance de l’industrie touristique du Québec.

PARC NATIONAL DU BIC

Joyau de la nature été comme hiver, le parc connait présentement une hausse d’achalandage pour toute sa gamme d’activités. Bien que les gens de Rimouski et des environs le fréquentent régulièrement, 40 % de sa clientèle provient de l’extérieur de la région. Les visites journalières sont en croissance, les activités et évènements sont toujours aussi populaires et les réservations pour les différents types d’hébergement du parc connaissent un franc succès. Le parc affiche même complet certains weekends.

STATIONS DE SKI

Selon Geneviève Denis du parc du Mont-Comi, c’est une excellente saison qui s’annonce. «Nous en sommes à notre 52e journée d’opération et c’est un magnifique début de saison. Même si nous avons un peu moins de neige naturelle que l’an dernier, la fréquentation de la station est en augmentation et plusieurs weekends affichent complet au niveau de nos hébergements, et ce, jusqu’au Snowmission, évènement phare de la station.»

ÉTABLISSEMENTS D’HÉBERGEMENT

Le redoux de décembre et le manque de neige en janvier ont particulièrement restreint l’accessibilité des établissements hôteliers par les motoneigistes sur presque tout le territoire. Depuis, les bordées de neige régulières et la dernière tempête de février ont rétabli la situation et l’achalandage est au rendez-vous. Tous souhaitent maintenant l’étirement de la saison le plus possible pour ainsi combler le manque de janvier. Pendant ce temps, Tourisme Bas-Saint-Laurent est déjà à mettre en place une campagne estivale afin de faire rayonner davantage la Réserve mondiale de bon temps.

Publicité


Publicité

Commentez cet article