Publicité
21 janvier 2020 - 06:57

L’équipe Agrofor, un accélérateur pour le développement agricole et forestier au Bas-Saint-Laurent

L’agriculture et la foresterie privée au Bas-Saint-Laurent bénéficient maintenant d’un instrument de nouvelle génération pour accélérer leur développement. Une équipe d’intervention tactique, nommée AGROFOR, est à pied d’œuvre depuis quelques mois pour soutenir la réalisation de projets collectifs et structurants pour l’économie et les municipalités de la région.

«Le potentiel de développement lié à l’agriculture et la foresterie privée au Bas-Saint-Laurent nécessitait d’être mis en valeur par de nouveaux moyens», affirme Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata et représentante de la Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent «AGROFOR est un levier supplémentaire pour l’économie des collectivités bas-laurentiennes», ajoute-t-elle.

Trois projets sont présentement accompagnés par AGROFOR : le maintien et le renforcement de l’Abattoir de Luceville; le développement de la filière des petits fruits par ATAB, coopérative de solidarité; ainsi que le projet de valorisation de la fibre du lin, piloté par la MRC de La Mitis. De plus, des démarches sont en cours pour identifier des projets dans les filières de produits forestiers (biomasse, granules...). Ces projets ont été identifiés par des intervenants du milieu, sur la base d’un processus de sélection et de priorisation dont certains doivent démarrer dans les prochains mois.

Michel Lagacé, président de la Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent précise : «Cette équipe d’intervention tactique fait toujours partie de nos priorités. Travaillant en collaboration avec des intervenants des milieux agricole et forestier, AGROFOR a été créé pour générer de nouvelles synergies, ainsi qu’à accroître le nombre d’entreprises dans la région.» Déjà, un projet de structure d’élevage ovin dans La Matanie, destiné à établir quatre nouveaux producteurs dans cette MRC, a été mis sur pied dans la foulée d’AGROFOR.

«AGROFOR vient répondre à un important besoin du milieu, celui d’offrir un soutien stratégique et opérationnel aux promoteurs de projets collectifs en agriculture et en foresterie privée au Bas-Saint-Laurent. Avec cette équipe, nous visons l’atteinte de résultats tangibles», a soutenu Gilbert Marquis, président de la Fédération de l’UPA du Bas-Saint-Laurent (FUPABSL).

AGROFOR est une initiative conjointe de l’Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC), des fédérations de l’UPA du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie – les Îles, ainsi que des directions régionales du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) de l’Est-du-Québec. Présentement, cette initiative est soutenue financièrement par le Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR), l’IRÉC et les deux fédérations régionales de l’UPA de l’Est-du-Québec.

Grâce à cette démarche concertée, AGROFOR mise sur la complémentarité des compétences et services déjà présents dans la région pour soutenir les projets. «L’agriculture et la foresterie jouent un rôle essentiel dans l’économie régionale. Avec l’appui et la collaboration des forces vives du milieu, AGROFOR ambitionne d’ouvrir de nouvelles approches de mobilisation, qui serviront à renforcer la culture du succès nécessaire à l’entrepreneuriat collectif et privé», a conclu François L’Italien, chercheur à l’IRÉC.

Publicité


Publicité

Commentez cet article