Publicité
15 janvier 2020 - 15:59

Le projet d’un deuxième pont à Saint-Ludger mis sur la glace

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 10

La Ville de Rivière-du-Loup a pris sa décision, il n’y aura pas à court et moyen terme un deuxième pont permanent pour relier le secteur Saint-Ludger. «Le besoin n’est pas assez criant, développons-nous davantage», a mentionné la mairesse Sylvie Vignet.

On a également mentionné que le cout de réalisation a été un frein important. Quatre scénarios ont été étudiés variant de 15,3 à 18,1 millions de dollars. Ce montant ne comprend pas l’achat de terrains, des expropriations et les frais de professionnels. Outre le pont au-dessus de la rivière du Loup, le projet nécessite aussi la construction d’un viaduc pour traverser la voie ferrée.

La Ville a reçu le rapport d’étude d’un deuxième pont pour relier le secteur de Saint-Ludger juste avant Noël. Les membres du personnel et du conseil municipal l’ont analysé à la reprise des activités municipales de janvier. «L’étude répond à plusieurs questions, la Ville pourra parler à nouveau du projet lorsque l’on verra qu’il y a une nécessité. La voie de contournement et l’accès au parc industriel via le Parc Cartier ont facilité les déplacements depuis un certain temps. De plus dix minutes pour se rendre au centre-ville en empruntant le pont, c’est raisonnable», a noté Mme Vignet.

La mairesse a également indiqué que la Ville a fait des démarches auprès du ministère des Transports pour obtenir du financement. «Cela ne faisait pas partie des subventions qu’ils donnent», a-t-elle ajouté.

Concernant la réfection du pont D’Amours par le ministère des Transports, projet qui a incité la Ville à vérifier l’opportunité de construire un deuxième lien permanent, une structure temporaire devrait être mise en place pour assurer la circulation, ce qui nécessiterait une fraction des couts versus un pont permanent.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

10 réactionsCommentaire(s)
  • @Automobiliste et nouveau résident
    Entièrement d'accord avec vous sur toute la ligne. 20 Millions pour un 3e pont, et oui un 3e car il y a l'autoroute 85 n'oublions pas, c'est une pure folie pour 10 min de "traffic". Il y a un sérieux ménages à faire dans les feux de circulations en ville, et bonne nouvelle pour pas mal moins que 20 Millions!!!

    Éric - 2020-01-16 19:56
  • Un pont ou une gare maritime ???

    Jack - 2020-01-16 17:21
  • Sincèrement la réalisation d'un deuxième pont serait apprécier pour désengorger l'artère du pont d'amour en période de l'heure de pointe et si la mairesse veut une belle ville qui s'améliore et bien toute son équipe et ses échevins devrait travailler fort et ne jamais oublié que l'économie d'une ville passe par l'innovation et et de meilleurs service pour notre communnauté . La solution d'un deuxième pont est envisageable et il faut aller de l'avant dans ce projet . Oui a ce deuxième pont . Nous somme déjà en retard sur ce projet !

    Alain Gagnon - 2020-01-16 16:01
  • Je ne sais pas où les études citées situent le pont en question, mais pourquoi on n'envisage pas également de passer par dessus la rivière en prolongeant la rue Alfred Fortin? Quand on regarde sur Google Maps, il y a environ 600 pieds seulement entre cette intersection et la rue Delage Sud. Pas de viaduc à faire à cet endroit. Tous ceux du "Haut de la Ville" n'auraient pas à faire de détour par sous le pont de fer pour se rendre à St-Ludger.
    Sinon, comme plan B combien de gens éviteraient la rue Témiscouata le soir si une bretelle d'accès à la route 85 Nord était directement aménagée à partir des installations de Premier Tech?

    Claude - 2020-01-16 10:36
  • Je lisais des documents d’archives de l’échevin Charles St-Pierre (année 50), on parlait déjà d’un deuxième pont. Du temps du conseiller Marcel St-Pierre (année 70), on parlait de 4 millions pour ce nouveau pont. Adrien Ruest (80), cela augmente à 7 millions. Sous mes mandats, on était rendu à 10 millions.

    Des projets et des plans, il y en a eu de tous les temps, rien de nouveau sauf le coût qui augmente et ne diminuera pas avec les années.

    Gaston Pelletier - 2020-01-16 08:32
  • Ca va faire un pont de glace

    Jack - 2020-01-16 02:20
  • Je propose un pont de glace ... en été !
    + un festival et des olympiques.

    Soyons fous, soyons dépensiez plus que jamais et F..K les changements climatiques !

    Le Doc Maillet - 2020-01-16 00:52
  • Je suis un nouveau résident de RDL, à St-Ludger. Je circule à tous les jours vers le centre-ville. Je ne comprends pas pourquoi il faudrait construire un autre pont, il y a du trafic pendant 10 minutes le midi seulement. Allez demeurer en Ville, vous verrez c'est quoi du trafic. Je peux cependant soulever un vrai problème, la syncronisation des feux de circulation du boul. Hotel-de-ville, c'est une vraie farce ça! Des délais trop courts, des flêches partout, inutiles et qui ralentissent la fluidité, anti-écologique!!!

    Automobiliste et nouveau résident - 2020-01-15 21:36
  • Bonne article Gaétan, et tout à fait d’accord et attendons qu’il tombe.

    Dumont Yves - 2020-01-15 21:34
  • Ben oui in, 15 à 18 millions de dollars, toujours trop cher pour un projet qui serait utile. Mais pour avoir endetté la ville de plusieurs millions de dollars pour le rétrécissement des coins de rue à grandeur de la ville aux cours des dernières années et qui font rager les automobilistes et les déneigeurs, rien de trop beau. Du pain et des jeux comme le dit le proverbe. Concernant la réfection du pont D'amour, je me souvient lorsque j'étais ti-gars dans les années 80, puisque j'ai grandit à Saint-Ludger, la bâtisse qui abrite aujourd'hui le salon funéraire des eaux-vives à été vacante plusieurs années. La première idée que j'ai eu, était que la ville ce porte acquéreur de ce bâtiment et qu'un jour on aurait pu procéder à la démolition pour pouvoir construire un nouveau pont en bel ligne droite sur la rivière avec l'entrée du pont du CN. Hélas, ma vision d'enfance ne c'est pas concrétisé et fort à parier qu'elle ne ce réalisera jamais puisque aujourd'hui la société dort au gaz et bien endormi dans toute sorte de frivolité.

    Gaétan Plourde, SAINTE-FRANÇOISE - 2020-01-15 18:09