Publicité
29 décembre 2019 - 06:56

«On doit regarder ce qui marche bien» - Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 1

Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata, tient un discours positif pour parler du développement de ce territoire, dont la superficie est composée à 87 % de forêts. «On doit regarder ce qui marche bien. Là on est comme sur une lancée, on voudrait que 2020 soit notre année», a mentionné celle qui a été élue par les Témiscouatains pour un deuxième mandat.

«La MRC a des fonds et de l’aide technique, ça prend des promoteurs. Nous devons maximiser l’utilisation du bois. L’acériculture occupe une place importante chez-nous avec 300 entreprises qui produisent du sirop d’érable», a-t-elle ajouté. Le Témiscouata pourrait au cours de la prochaine année être doté d’un créneau d’excellence en acériculture auquel sera greffé un centre d’expertise. «Il y a de l’argent qui proviendrait du gouvernement pour ça», a précisé Mme Sirois. On parle également d’une formation collégiale en acériculture.

UN VENT FAVORABLE

«Je suis très fière de nos réalisations et de nos projets en cours. De concert avec nos partenaires socioéconomiques et nos municipalités, la MRC est plus que jamais au cœur du développement local et régional», a mentionné Mme Sirois. Ce dynamisme est notamment supporté par les revenus éoliens qui se sont élevés à deux millions de dollars pour l’année 2019. «Les Municipalités ont pu bénéficier d’une somme totale de 1,5 M$ pour réaliser des projets qu’elles décident elles-mêmes», a souligné la préfet. L’autre tranche de 500 000 $ est répartie de la façon suivante, soit 200 000 $ pour la mise en place de cinq agents de développement et 300 000 $ versés au Fonds de développement économique régional pour la réalisation de projets.

Les actions et les investissements de la MRC en développement économique et rural ont permis de venir en aide à plus de 90 entreprises, organismes et municipalités. La MRC de Témiscouata est l’une de celles qui investissent beaucoup d’argent dans la promotion, plus de 150 000 $, à l’échelle de la province pour les clientèles touristiques. Le Témiscouata a d’ailleurs connu une saison touristique exceptionnelle notamment grâce à ses nombreux attraits et plans d’eau, dont le Parc national du Lac-Témiscouata.

INTERNET HAUTE VITESSE ET TÉLÉPHONIE CELLULAIRE

Élément principal de la dernière campagne électorale fédérale au Témiscouata, l’accessibilité à Internet haute vitesse et à la téléphonie cellulaire sur le territoire témiscouatain demeure un enjeu majeur, selon Guylaine Sirois. Le leadership de la MRC dans le dossier de la téléphonie cellulaire a mené à l’implantation de sites de téléphonie wi-fi dans 11 municipalités, sur 19, qui n’avaient pas de service. «On est maintenant certain qu’il y a au moins un site par municipalité où les personnes peuvent utiliser leur téléphone mobile, avec un modèle assez récent. De plus, cela a également permis à certaines entreprises d’avoir accès à Internet haute vitesse», a mentionné Mme Sirois. C’est cependant une technologie que l’on peut qualifier de dépannage, d’où l’importance de poursuivre les démarches pour obtenir un service adéquat des fournisseurs.

D’ailleurs, Guylaine Sirois suit avec grande attention le résultat de l’appel d’offres émis récemment en lien avec le déploiement d’Internet haute vitesse au KRTB. «Deux entreprises ont déposé un projet le 6 décembre dernier pour brancher les résidences du KRTB à Internet haute vitesse. Ces projets seront analysés et un fournisseur devrait être engagé avant 2022», a précisé la préfet de la MRC de Témiscouata, qui pense que ce serait un premier pas vers la téléphonie cellulaire par la suite. «Nous c’est ce qu’on veut. La téléphonie cellulaire, c’est un avantage concurrentiel. Au Nouveau-Brunswick, le gouvernement s’est engagé pour donner accès à la téléphonie cellulaire partout», a souligné Mme Sirois. La MRC de Témiscouata poursuivra donc ses représentations auprès des fournisseurs de services cellulaires et des diverses instances gouvernementales.

BUDGET 2020

La MRC de Témiscouata a adopté le 27 novembre, un budget équilibré totalisant 10 595 039 $. On dénote une hausse de plus de 2M $ par rapport à l’année dernière qui s’explique par des revenus supplémentaires provenant de programmes gouvernementaux. Ce budget comporte une nouvelle quotepart pour un service d’inspection municipale pour huit municipalités, mais une diminution de 34 500 $ des autres quoteparts par rapport à l’an dernier. L’organisation poursuit les efforts de rationalisation de ses services dans le but d’optimiser l’utilisation de ses ressources.

«Je suis très fière de notre bilan de l’année 2019 et je tiens à remercier nos partenaires et notre équipe. Que la Nouvelle Année soit riche en succès, en projets passionnants et en défis inspirants et qu’on se souvienne longtemps que l’année 2020 aura été l’année du Témiscouata», a conclu Mme Sirois.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo Guylaine! Continue ta belle job! On est derrière toi.
    Bonne année 2020! xx

    Andrée Morin - 2019-12-29 11:56