Publicité
19 décembre 2019 - 06:56

À Témiscouata-sur-le-Lac, le compte de taxes augmente en moyenne de 2,23 %

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Après cinq années avec une hausse à l’intérieur du taux d’inflation, les citoyens de Témiscouata-sur-le-Lac devront composer pour 2020 avec une augmentation légèrement au-dessus, soit de 2,23 %. «Le projet de mise aux normes de l’eau potable et la Sûreté du Québec, dont la facture est en hausse de 7 % au Témiscouata, expliquent en grande partie cette variation», a mentionné le maire Gaétan Ouellet.

«Ça représente entre 8 et 94 $ de plus pour une résidence moyenne de 160 458 $, tout dépendant de son secteur», a poursuivi M. Ouellet. Ainsi, le compte de taxes pour une résidence moyenne sera de 2 722 $, en hausse de 94 $, pour les contribuables du secteur desservi par les services d’aqueduc et d’égouts du quartier Notre-Dame-du-Lac. Ce sera 2 629 $, en hausse de 76 $, pour le secteur desservi du quartier Cabano. Les secteurs non desservis par les services d’aqueduc et d’égouts des quartiers Notre-Dame-du-Lac et Cabano paieront le même montant pour une résidence moyenne, soit 2 204 $, en augmentation de 8 $ à Notre-Dame-du-Lac et 24 $ à Cabano.

«Pour une ville fusionnée, il n’y a presque plus de différence entre les deux quartiers, le compte de taxes a même diminué à Notre-Dame-du-Lac», a noté le maire. En effet, le compte de taxes des contribuables desservis par les services d’aqueduc et d’égouts de Notre-Dame-du-Lac est passé de 2 887 $ en 2010 à 2 722 $ pour 2020. Pour la même période de 10 ans, la variation pour le quartier Cabano représente une hausse, passant de 2 203 $ à 2 629 $. Le maire a expliqué que les dépenses reliées aux services réguliers de la Ville sont les mêmes pour les deux quartiers, les différences observées sont le résultat des points assujettis à la dette, aux égouts et à l’eau potable. Le budget 2020 s’élève à 10 497 158 $.

PROJETS

Gaétan Ouellet a indiqué que la conduite en eau potable pour raccorder le quartier Notre-Dame-du-Lac sera mise en service en février prochain. Le motel industriel sera prêt pour accueillir ses trois locataires à la fin de janvier. Le plan triennal d’immobilisations prévoit plus de 25 millions de dollars d’investissements. Ils sont projetés de la façon suivante : 13 M$ en 2020, 11 M$ en 2021 et 1 M$ en 2022.

Parmi ces projets, il y a bien entendu la construction de l’aréna dans le quartier Cabano et du centre communautaire et récréatif dans celui de Notre-Dame-du-Lac. Le maire prévoit que les plans devraient être présentés à la population à la fin du mois de janvier. L’appel d’offres pour ces deux bâtiments devrait être déposé en février prochain pour une ouverture des soumissions en mars. «On ne veut pas de surprise, les professionnels refont leur devoir pour être sûr d’entrer dans le budget prévu», a noté M. Ouellet. Le début de la construction de l’aréna aura lieu l’été prochain pour une mise en service pour la saison des sports d’hiver vers le mois de septembre 2021. Au cours de cette période, les clubs sportifs pourront utiliser l’aréna Jacques-Dubé du quartier Notre-Dame-du-Lac qui sera remplacé par la suite par le nouveau centre communautaire et récréatif.

La réfection de la rue Commerciale est un autre projet majeur à Témiscouata-sur-le-Lac, un investissement de 16 M$, soit 8 M$ pour chacun des quartiers. Le maire a précisé qu’une demande d’aide financière a été faite dans le cadre du programme Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau (FIMEAU). Le montant maximum admissible est de 5 M$. «Nous espérons avoir 4 M$, cela permettra de faire les bouts les plus pressants», a noté Gaétan Ouellet. «Sans cette aide financière, nous devrons utiliser l’argent consenti pour la taxe sur l’essence, une somme de 1,9 M$ sur 5 ans. Mais c’est très peu considérant nos besoins», a-t-il ajouté.

FUITES D’EAU POTABLE

Les fuites dans le réseau d’aqueduc de la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac ont été ciblées par le ministère. Dans un rapport publié en 2018, on estime que 560 litres d’eau potable, par personne par jour, sont envoyés dans le réseau du quartier Cabano pour une consommation réelle de 388. Dans le quartier Notre-Dame-du-Lac, ce sont 580 litres pour une consommation réelle de 314. «Il y a beaucoup d’eau potable qui ne se rend pas à destination à cause des nombreuses fuites», a précisé le maire. Conséquence de ce piètre résultat, on a exigé que la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac installe des compteurs d’eau dans les entreprises et dans un échantillonnage de résidences privées. «Il n’y aura pas de taxation à cet effet, c’est pour mesurer la quantité et déterminer certaines fuites», a expliqué Gaétan Ouellet.

Outre ce défi de réduire la consommation d’eau potable et la nécessité de refaire certaines rues, la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac se penchera également à la fin du plan triennal d’immobilisations sur la rénovation du Centre de loisirs du quartier Notre-Dame-du-Lac et le projet de la caserne incendie.

Publicité


Publicité

Commentez cet article