Publicité
5 janvier 2020 - 13:06

Environnement : les producteurs forestiers demandent au gouvernement de légiférer

Toutes les réactions 1

Le Syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent (SPFBSL) confirme encore une fois de plus son intérêt et son engagement envers la préservation de l’environnement en déposant un mémoire au gouvernement provincial.

En effet, le SPFBSL a, dans la suite des actions concrètes entreprises depuis le début de l’année, déposé un mémoire au gouvernement lui demandant de légiférer et d’imposer un décret visant l’élimination graduelle des différents contenants faits de styromousse et de plastique dans le domaine bioalimentaire et dans celui des emballages commerciaux avec l’appui de divers intervenants et organismes de la région. «Nous avons demandé un appui aux MRC de la région et à divers intervenants et organismes qui nous croyons, se sentent interpelés par cette démarche», indique Charles E. Landry, directeur général du SPFBSL.

«L’alimentation fait partie intégrante de nos vies. À l’épicerie, plusieurs denrées alimentaires sont présentées dans des assiettes en styromousse telle la viande ou dans des contenants en plastique, comme le lait. Lorsque nous achetons des appareils électroniques, exemple un téléviseur, la boite peut être en carton, toutefois les protecteurs à l’intérieur de la boite sont en styromousse. Devant ces constats, notre projet devenait de plus en plus pertinent», indique le président Maurice Veilleux.

Ces matériaux nocifs pour l’environnement (styromousse et plastique), conçus d’énergies fossiles, pourraient facilement être remplacés par des produits fabriqués à partir de fibres de bois que nous possédons déjà en quantité abondante au Québec.

«Nous y voyons aussi plusieurs avenues de développement pour notre industrie. Nous pensons, exemple, que nos usines produisant le carton pourraient être en mesure de développer ces nouveaux produits, donc de nouveaux marchés. En imposant ces mesures, le gouvernement agirait, selon nous, directement sur le développement d’un environnement durable et de plus, ajouterait, nous en sommes persuadés, une plus-value à notre industrie, donc à notre économie par l’utilisation de nos ressources forestières, la création d’emplois et le développement dans un contexte d’économie propre.»

Rappelons que le SPFBSL lançait, en avril dernier, un appel à la solidarité et invitait tous ses partenaires et tous les organismes, œuvrant dans le domaine forestier, à l’appuyer pour faire avancer cette cause auprès des instances gouvernementales. Et que depuis, il a mis à la disposition des organismes et des gens de la région des assiettes, bols, verres et couverts compostables. Tous ces articles sont remis soit sous forme de commandites ou sont vendus au prix coutant.

Cette initiative lui a valu une reconnaissance importante à l’échelle provinciale car le SPFBSL était finaliste le 4 décembre dernier dans la catégorie Environnement - Hélène Alarie pour son projet intitulé Un coup de pouce à l’environnement et au développement durable dans le cadre du Gala annuel de l’Union 2019 présenté à Québec.

Nous reconnaissons sur la photo : Pierre Sirois, Fédération des Groupements forestiers BSL, Charles Edmond Landry, directeur général et Maurice Veilleux, président SPFBSL et Luce Balthazar, directrice CRE BSL Conseil régional de l’environnement du BSL.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Vous devriez regarder aussi pour qui reste de l’argent aux producteurs. Lorsqu’on vend de la pâte les usines payes bien même très bien mais il y a tellement de retenu qui nous reste rien. J’ai des amiS producteurs au nouveau Brunswick’s et eux ils leur reste quelque chose. C’est peux être la raison pourquoi l’approvisionnement est plus difficile de nos jours au Québec.

    Realiste - 2020-01-06 17:57