Publicité
6 décembre 2019 - 16:38

Un rapport encourageant pour l’Héritage 1

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Toutes les réactions 10

Le rapport de contre-expertise du traversier L’Héritage 1 reliant Trois-Pistoles et les Escoumins révèle qu’en effectuant tous les entretiens et mises à niveau nécessaires, le navire pourrait encore naviguer pendant une quarantaine d’années.

L’information a d’ailleurs été confirmée par le secrétaire-trésorier de la Compagnie de navigation des Basques, Jean-Marie Dugas. L’estimation de cette durée de vie par l’expert repose sur un algorithme de vieillissement qui prend en compte tous les entretiens et les réparations effectués au cours des dernières années. Elle est toutefois entièrement conditionnelle à ce que le navire continue d’opérer et d’être entretenu comme il l’est actuellement, souligne le préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis. Les travaux projetés en cale sèche pour 2020, nécessitant des investissements d’environ 6 M$ sont d’ailleurs inclus dans cet algorithme.

Ce dernier se dit satisfait des conclusions contenues dans le rapport, sans entrer dans les détails. Il croit avoir en main assez de données pour être en mesure de rassurer le ministère des Transports quant à l’état de l’Héritage 1. Tout le dossier concernant la traverse de Trois-Pistoles/Les Escoumins devrait être soumis au ministère des Transports au cours de la semaine prochaine.

Un rassemblement citoyen du regroupement Sauvons l’Héritage est d’ailleurs prévu le dimanche 8 décembre à 15h au quai de Trois-Pistoles. Le but recherché est de démontrer le soutien de la population à la sauvegarde du traversier. Bertin Denis qualifie d’ailleurs «d’extrêmement importante» la mobilisation de la population puisqu’elle permet aux élus de sentir l’approbation de la population afin de poursuivre leurs démarches.

Publicité


Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

10 réactionsCommentaire(s)
  • Le vrai courage c'est de dire son opinion quand on sait qu'elle est aussi valable que ceux qui
    se servent de leur positions et utilisent des moyens écrasants pour buldozer leur agenda, ca
    s'appel du lobbyisme en se drapant dans toutes sortes de couvertures sacralisées aux parfums
    du tourisme, des emplois, du patrimoine, etc.

    La démocratie et la liberté d'expression est une chose mille fois plus grande et importante a
    défendre que vos petits intérêts de pouvoirs et de privilèges. Etes vous un employé ou un actionnaire de cette traverse pour vous débattre ainsi comme un diable dans l'eau bénite ?

    Dès le départ, vous êtes biaisés et vous n'accepterez jamais des conclusions et des décisions
    responsables, réfléchies et logiques qui vous feraient échouer dans votre croisade, car comme
    dans les religions, la raison n'a plus sa place ici, tout est teinté d'émotivité...

    Personne ne parle d'après la prochaine saison. Si ce bateau est en milieu de vie, comme vous
    le prétendez et aura coûté plus de 8 - 10 millions a entretenir, imaginez ce que sera la deuxième moitié, qui risques d'être encore plus onéreuse.

    Le Louis Joliette n'est plus un traversier pour véhicules, bien avant votre naissance ...votre comparaison est totalement boiteuse et même la vous persistez ...

    Un traversier n'est pas un service de transport en commun, car il transporte des AUTOS !
    Faut prendre les gens pour des caves pour dire cela ainsi.

    L'impact environnemental des changements climatiques va toucher davantage les quais
    et vous n'en parlez jamais, comme si la chose n'existait pas. Les coûts vont êtres majeurs
    et c'est inquiétant de savoir que vous les ignorez !

    Allez consulter n'importe qu'elle carte interactive du GIEC ou autres (Radio-Canada) et vous
    verrez que d'ici 10 ans, la montée du niveau des eaux va être dévastatrice pour les quais !

    Rendez disponible en ligne les états financiers (montage, bilans, etc) tous les procès verbaux de la R.I.P. (joke !) + CNB depuis les débuts et les gens sont assez intelligents pour se faire une idée par eux-mêmes.

    Dans le même esprit, ce sont les payeurs de taxes et d'impôts qui supportent cette traverse
    même si des acronymes sont utilisés pour noyez le poisson ... l'argent viens du gouvernement
    québécois, de celui d'Ottawa. Nommez les municipalités impliquées, les personnes impliquées
    qui sont, comme par hasard, presque tous issus des mêmes dites municipalités...

    Bonne chance quand même dans votre dans vos démarches.







    Bob Ward - 2019-12-09 22:24
  • @ capitaine Fish. Vous n'avez même pas le courage de signer votre nom en bas de votre commentaire. Juste ça, ca n'en dis long.
    Je ne compare pas des bleuets avec des patates. Il s'agit de deux navire à passager. Selon les normes de Transport Canada, les navires a passagers sont ceux dont la sécurité est la plus importante. Si le Louis joliette peut se rendre jusqua 81 ans pourquoi serait il impossible pour L'Héritage 1 de se rendre la? Il sont tous deux des navires a passager. Une structure en acier qui flotte dans l'eau. Qui doit répondre à la même réglementation.

    Deuxiement les quais et le navire sont entretenu par la même entité, la RIIP. Et depuis la reprise du service en 2008 ce ne sont pas les payeurs de taxes qui payent pour le quai ou l'entretien du navire. Notre traverse est rentable et nous sommes capable d'assumer les couts d'opérations ainsi que les couts d'entretien normal.
    Les municipalités n'injecte aucunement des sous annuellement comme vous sembler insinuer.

    Vous parlez d'impact sur les changement climatique, le traversier avec ses moteurs est plus économique que jamais il n'a été auparavant. De plus a chaque années il sauve un peu plus de 180 000 L d'essence. Ce qui équivaut a a 430 Tonnes métrique d'emissions de Gaz à effet de serre. Donc cette traverse aide à l'environment. Tout le monde sait que le transport en commun est une des meilleurs solutions pour diminuer notre consomation d'essence. Je ne vois pas comment vous pouvez croire que ce traversier est nuisible pour l'environment.

    Pour ce qui est 4 ans vs 40 ans. Il s'agit d'un rapport impartial d'un architecte naval qui a oeuvrer près de 20 ans comme inspecteur a Transport Canada. Et ceci et la 3e firme d'architecte qui passe sur le dossier du bateau. Les 2 premiers se sont fait longtemps avant la décision du gouvernement et jamais il n'y a eu un doute que ce navire n'aurait que 4 ans vie restante.

    Je ne sais pas pourquoi vous êtes si negatif dans vos propos, votre objectivité sens le poisson pourri M. Capitaine Fish

    Capitaine Rioux - 2019-12-09 11:20
  • Dans ce dossier, il semble qu'il n'y a que les vents des fausses nouvelles qui soufflent et
    toujours du bord, ceux de l'exagération et du n'importe quoi !

    Premièrement, cette traverse N'EST PAS PIVÉE, mais un écran de fumée qui cache la vue
    et la raison aux contribuables et payeurs de taxes ... foncières, car la patente est une
    créature supportée QUE par des municipalités, la preuve :

    https://www.infodimanche.com/actualites/actualite/90825/la-compagnie-de-navigation-des-basques-celebre-100-ans-de-lien-maritime

    Entendre dire que pour 6 M$ le bateau en question pourrait naviguer de 4 a 8 de plus AVANT
    le rapport d'expert payé par la CNB... qui porte cette espérance de vie a 40 ans = 10 X plus
    sans mentionner les coûts additionnels pour en arriver la, relève de l'hypnose !!

    Sur 40 ans, l'entretien des quais (rive Sud + Nord) vont coûter tout aussi cher que le bateau
    sans parler des impacts des changement climatiques, a moins de vivre dans une caverne ou
    de ne pas croire a la science, c'est mentir a la population et éluder des points encore plus
    importants que le précieux vaisseau.

    Il faudrait plutôt parler en terme de saisons pour ce bateau qui ne navigue que 6 mois dans
    l'année et non pas en année, mais a quel prix au bout du compte ?

    Les politiciens font de la politique, les (intervenants... très mauvais vocable ! ) du milieu prêchent pour leur jobines ... subventionnées elles aussi et les autres, ben y vont avec le reste de la famille...

    @ Capt. Rioux = vous échouez quand vous comparez le Louis Joliette qui n'est plus un traversier dans ce sens du terme et qui ne fait que tourner en rond devant Québec avec 2 ou 3 centaine de touristes a bord, c'est n'importe quoi !

    C'est comparer des bleuets avec des patates.

    Ceux qui paient le vrai coût de toute cette aventure Basque... en plus de l'autre..., ce sont encore les contribuables et non les usagers de cette traverse.

    Cette saga est une diversion de choix avant de larguer sur la tête des payeurs de taxes les augmentations gênantes a venir dans le prochain budget municipal...

    Se faire mener en bateau n'aura jamais eu autant de sens !




    Le Capitaine Fish - 2019-12-08 22:06
  • Pourquoi prendre des précieuses minutes pour tenter de miner les efforts d'une population qui croit dans sa traverse, et qui veut juste le même traitement que les autre traversiers du St-Laurent?
    - L'héritage est rentable depuis plusieurs années;
    - Tous les traversiers affichent complet pendant tout l'été;
    - De 35 à 45000 voyageurs utilisent l'Héritage chaque année
    - Pour les européens qui voyagent le parcours va des baleines au Rocher Percé en passant par chez nous, ou vice-versa. Si on élimine l'Héritage, ils vont passer par Matane sans passer par le Bas-St-Laurent, pouvons-nous nous passer de ces touristes?
    - L'héritage est passé à l'ère moderne, on peut réserver en tout temps depuis de nombreuses années plutôt que de faire le dindon sur un quai et attendre 2 à 3 bateaux et perdre notre précieux temps de vacances
    - Les quais sont un lieu de rassemblement partout autour du fleuve, et celui de Trois-Pistoles est un des plus vivants au Québec, grâce à la traverse;

    Pourquoi continuer à émettre tant de commentaires négatifs? et non signés en plus, lâchez prise un peu et allez vous acheter une vie, je pense qu'ils en vendent au Dollarama. 5 millions pour 8 années avant la prochaine cale-sèche, c'est pas cher en maudit pour un tel service.

    P.S.: Je vais signer avec mon vrai nom, quand on a pas peur de son opinion, on a pas peur de signer.

    Claude Dahl, Directeur MRC et CLD des Basques - 2019-12-08 10:40
  • Pour répondre a vos questions,
    Pour Gervais. Le rapport a été fait par écrit.
    Cest loin d'être un épave comme l'appollo. Le navire a été beaucoup mieux entretenu et sa construction est plus robuste du au fait que le navire s'échoue 2 fois par jour et que la structure doit supporter son poids.

    Pour pensez-y bien: la construction d'un navire semblable a été évalué entre 25 et 30 Millions. Donc pas le même prix du tout.

    Pour M. D. Pelletier. Oui du coté sud les traverses sont à 35 minutes de distance cependant de l'autre côté on parle de 1h30 sans compter le temps d'attente pour les traversier tadoussac baie ste catherine. De plus, il y a déja un surnombre de voiture au quai des traversier de tadoussac pendant la période estival. Imaginez le bordel pour séparer le traffic entre ceux qui vont a baie st-catherine et ceux qui désirait aller sur la rive sud. Il y a encore moins de place au quai des excursioniste. Et il n'y a pas de rampe d'accès pour pemettre aux voitures d'embarquer sur un traversier. En passant, les quais les plus récent et solides sont ceux de Trois-Pistoles et les escoumins. De plus l'entretien est assurer par la Régie intermunicipale qui charges un cout de quéage a la compagnie. Donc l'entretien des quai est en majeure parti payé par le fait qu'il y a un traversier.

    Pour M septuagénaire de Québec
    Il s'agit de M. Denis Lecours architecte naval et ancien inspecteur de Transport Canada. Le traversier a aujourdhui 46 ans. Le louis joliette a Québec en a 81 ans.
    Pour l'instant cette expertise n'est pas publique. Elle le sera probablement une fois le dossier terminé. Ca reste une décision du CA de la compagnie. L'expert fut engagé par la Compagnie, son mandat était d'évaluer la conditions actuelle du navire, sa valeur, ainsi que son espérance de vie une fois les travaux de réfection fait. Je ne divulgerai pas les détails de la facture mais cest dansles prix normaux pour une étide de se genre. Le rapport fait mention d'une durée de vie de 24 ans minimalement et pouvant aller jusqu'a 40 ans si l'entretien est maintenu. Une navire neuf du même genre a été évaluer entre 25 et 30 Millions. L'entretin normale du navire a toujours été assurer par la compagnie elle même. Il s'agit d'une refection de milieu de vie. En voulant dire que oui cest un investissement majeur mais qui va permettre d'assurer la pérénité de la fiabilité du navire. Oui 5M cest beaucoup d'argent mais ce n'est pas grand chose a coté des 300M pour les traversier tadoussac et pres de 250M pour le FA gauthier et la traverse de matane godbout. Le monde maritime sa coute cher.
    Lorsque vous parler d'un traversier moderne, il s'agit quand même juste d'une structure en acier avec de l'equipement neuf. Or le traversier est une structure d'acier beaucoup plus solide de ce qui se fait ajourdhui. De plus les moteurs, les transmissions, les shafts et les hélices sont neufs. Les équipements de navigation ont aussi été modernisé dans les dernières années.

    Voila pourquoi réparer ce navire est la meilleure solution possible dans cette situation. J'espère vous avoir aider a mieux comprendre la situation.

    Au plaisir




    Capitaine Rioux - 2019-12-08 09:16
  • Je veut ca "par ecrit".qu'il va durer quarante années de navigation ici,,,,,y a quelqu un qui croie ca,,,serieusement!!!
    c'est une epave comme l"Apollo ,,
    L'Idee d'utiliser le port de Cacouna si s'etait possible serait excellente aussi mais quand est il de RDL alors???

    Gervais - 2019-12-07 21:06
  • Le bateau est encore bon pour 40 ans selon le rapport?? Qu’ils prennent pas de chances et qu’il envoie les plans de l’héritage aux chantiers naval du Québec et un nouveau bateau sera construit pour le même coût d’entretien sur 40 ans.

    Pensez y bien!! - 2019-12-07 10:04
  • Pourquoi s’acharner à vouloir garder deux traversiers à 25 minutes l’un de l’autre ,entretenir 4 quais alors qu’il pourrait y avoir une traversé à l’année a partir de cacouna où il y a de l’eau de même qu’à Tadoussac, c’est juste la logique.il faut penser au futur et non aux petits esprits de clocher.

    Pelletier d. - 2019-12-07 08:50

  • * Des questions...comme ça !

    - Quel est l'âge du traversier ?
    - Quel est le nom de l'expert ?
    - Son expertise deviendra-t-elle accessible au public ?
    - Qui a engagé l'expert ?
    - Quel était son mandat ?
    - Combien a-t-il facturé ?
    - Qui a défrayé ses honoraires ?

    Comprenons-nous bien. Je ne critique ni l'expert, ni ses compétences, et encore moins sa probité. Sauf que j'aime ça avoir le plus d'éléments pour me faire une idée...la plus objective possible.

    Sans limiter ce qui précède, à moins d'errer, ce traversier date déjà de quelques décennies et à la lecture de l'article il semblerait pouvoir faire encore une quarantaine d'années après au moins 6 millions de $C pour le remettre " à flot " , sans compter les dépenses futures pour son entretien.

    Me semble que ça commence à faire " pas mal " ! Vous trouvez pas ?

    Si j'étais à votre place, je vendrais le traversier actuel pour le peu que ça rapporterait; je viserais la construction d'un traversier moderne et demanderais tant au fédéral qu'au provincial un support financier notamment eu égard à un pays plus vert.

    P.S. J'ai souvenir d'une lecture affirmant que le transport maritime est très pollueur. Raison de plus pour s'affirmer comme partie prenante des gouvernements Trudeau et Legault eu égard à leurs objectifs environnementaux. Non ?

    Septuagénaire de Québec - 2019-12-06 19:56
  • Selon toute apparence, le ministère des transport ,, ce n'est pas de matelots, d' hommes de pont et même d' officiers pour les opérations d'un navire qu'il a besoin, mais d' ingénieurs maritime, d'architectes navals , et de spécialistes en évaluation de navires traversiers qu'il a grandement besoin. Si on se fie aux résultats de leurs propres traversiers et de celui de l',Héritage, c'est très gênant pour ces instances décisionnelles et surtout du ministre.

    Frimouse - 2019-12-06 17:49