Publicité
16 novembre 2019 - 07:31

La Guignolée, c’est le temps de penser aux personnes plus démunies de Rivière-du-Loup

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

«Noël approche à grands pas. Petit à petit la fébrilité commence à gagner plusieurs personnes, mais pour d’autres l’approche de Noël ne fait qu’augmenter leur désarroi voire même leur désespoir», souligne la Société de Saint-Vincent-de-Paul de Rivière-du-Loup, section masculine, qui sollicite à nouveau cette année votre sens du partage à l’occasion de la Guignolée qui se déroulera du 25 novembre au 1er décembre.

À ces dates, des bénévoles passeront dans les rues de la ville afin de recueillir vos dons. Des scouts, des cadets de l’air et des adultes, identifiés par leur foulard et leur costume, sillonneront donc les différentes rues pour frapper à votre porte. Notez que cette année, chaque foyer de la ville de Rivière-du-Loup recevra avec le publisac du 20 novembre une enveloppe au nom de la Guignolée pour vous permettre de faire votre don.

Outre l’opération porte-à-porte de cette campagne, la Grande Guignolée des médias se tiendra le jeudi 5 décembre prochain. Soyez donc prêts à sortir vos sous quand des employés d’Info Dimanche, de CIEL-FM et de CIMT-TV prendront place à certaines intersections de rues de la ville pour vous solliciter. Peu importe la façon et l’endroit de votre contribution à cette campagne annuelle, soyez généreux pour apporter réconfort à ces personnes oubliées et moins nanties de notre société.

«Merci à l’avance pour vos dons. Merci à tous les bénévoles qui parcourront les rues de la ville. Merci à tous les organismes et commerces qui apportent leur contribution. Merci aux médias qui collaborent à la cueillette des denrées et de l’argent pour aider les plus démunis», mentionne Gilles Lapointe, vice-président de la Société de Saint-Vincent-de-Paul de Rivière-du-Loup.

L’organisme a obtenu l’an dernier plus de 45 000 $ en dons (argent et denrées). La campagne porte-à-porte de la Guignolée effectuée par des bénévoles a permis d’amasser plus de 18 000 $. La Guignolée des médias a quant-à-elle recueilli 17 000 $. Des partenaires et des dons spéciaux ont également fait en sorte d’atteindre un si beau résultat.

PRÉPARATION DES PANIERS DE NOËL

Les dons et les denrées non périssables recueillies à ces occasions serviront à préparer les paniers de Noël qui seront distribués juste avant la période des Fêtes. Les bénévoles, qui s’affaireront à cette tâche cette année, seront installés dans l’ancien local de Meubles Réal Levasseur sur le boulevard Hôtel-de-Ville.

«La Société de Saint-Vincent-de-Paul de Rivière-du-Loup tient à remercier la famille Levasseur de permettre d’occuper leurs locaux afin que nous puissions préparer nos 350 paniers de Noël. Après deux mois de recherche infructueuse dans la ville, la famille Levasseur a fait les démarches nécessaires afin de nous prêter leur local de la rue Hôtel-de-Ville pour mener à bien notre activité. C’est une lourde épreuve qu’ils ont vécue et sans hésiter ils ont décidé de nous supporter. Donc, un gros merci à la famille Levasseur pour ce beau geste de générosité», indique Gilles A Pelletier, président de la Société de Saint-Vincent-de-Paul de Rivière-du-Loup. M. Pelletier rappelle qu’à chaque année, l’entreprise Meubles Réal Levasseur organisait une promotion pour recueillir des dons en denrées pour les paniers de Noël.

POUR RECEVOIR UN PANIER DE NOËL

Les personnes qui voudraient s’inscrire pour recevoir un panier de Noël en 2019 devront se présenter les 2, 3 ou 4 décembre, entre 9 h et midi, dans l’une des trois sacristies de la ville (Saint-Patrice, Saint-François et Saint-Ludger). Les personnes devront avoir avec elles une pièce d’identification ou une preuve de résidence. L’âge limite pour les demandeurs et demandeuses est fixé à 64 ans.

Les paniers de Noël sont réservés aux personnes les plus démunies ou à faible revenu. Ils comprennent pour les grosses familles des denrées pour plus de 250 $ tandis qu’une personne seule reçoit des articles pour environ 125 $. «L’an dernier, 55 % des paniers de Noël ont été pour des personnes seules; ces gens-là doivent louer un appartement seul», note le président.

Si l’action de la Société de Saint-Vincent-de-Paul est davantage visible à l’approche de la période des Fêtes, notez que l’organisme travaille également en cours d’année à l’aide alimentaire en collaboration avec le Carrefour d’initiatives populaires de Rivière-du-Loup.

Publicité


Publicité

Commentez cet article