Publicité
13 novembre 2019 - 15:43

Sixième campagne «La Main à la Pâte» pour la Maison de la Famille du Grand-Portage

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Les cuisines du Centre de formation professionnelle Pavillon-de-l’Avenir de Rivière-du-Loup étaient à nouveau en pleine effervescence le 13 novembre dernier. Des étudiants, des enseignants et des bénévoles s’affairaient à préparer des tourtières, des tartes et des beignes pour la campagne de financement «La Main à la Pâte» de la Maison de la Famille du Grand-Portage.

Presque toute la journée, une vingtaine d’étudiants et d’enseignants du secteur cuisine du CFP étaient donc appuyés pour l’occasion par 16 bénévoles et employés de la Maison de la Famille du Grand-Portage. Ainsi, 325 tourtières, 100 tartes sucrées à l’érable, 65 tartes végétariennes et 46 douzaines de beignes ont été préparées au son d’une musique d’ambiance traditionnelle.

«C’est notre sixième année de collaboration pour ce beau projet rassembleur au profit de la Maison de la Famille. Je remercie l’équipe du secteur cuisine du Pavillon-de-l’Avenir, notamment les enseignants Josée Morin, Étienne Dubé et Éric Archambault, de même que les entreprises qui supportent cette campagne», a mentionné France Rousseau, directrice générale de la Maison de la Famille du Grand-Portage. On note à cet effet Viandes duBreton et Les Pâtes Alpha. L’an dernier, 6 350 $ ont été amassés par la vente des produits et les commandites.

De la matière première à la conception, ces tourtières, tartes et beignes ont une saveur locale. «Un gout de chez-nous pour des gens d’ici», comme l’a rappelé Mme Rousseau au sujet de cette campagne de financement servant à soutenir les nombreuses actions communautaires de l’organisme auprès de familles d’ici.

Les tourtières de 800 grammes (12 $ chacune), les tartes sucrées à l’érable de 800 grammes (15 $) et les tartes végétariennes de 600 grammes (12 $) sont en vente à la Maison de la Famille du Grand-Portage au 418-860-4818. Faites vite, elles s’envolent rapidement. «Concernant les beignes, ils sont déjà tous vendus», a précisé la directrice générale.

Publicité


Publicité

Commentez cet article