Publicité
9 août 2019 - 06:59

Les enfants des CPE à la découverte du jardinage

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Depuis ce printemps, les enfants fréquentant les 12 installations des CPE de Rivière-du-Loup, des Cantons et des Jardins Jolis ont pu s’initier au jardinage et ont fait pousser leurs propres légumes à même la cour extérieure, grâce à l’initiative de COSMOSS Rivière-du-Loup.

«On a regardé si les CPE étaient intéressés par le projet. Au début, on voulait installer des bacs de jardinage dans trois installations, mais finalement ce sont 12 qui ont levé la main. La réponse est plus haute qu’espéré», explique Jeanne Trachy, agente de projets COSMOSS.

L’implication de divers partenaires a permis de concrétiser ce projet en quelques mois seulement. Les bacs de jardinage de divers formats ont été conçus par une demi-douzaine de bénévoles de l’atelier de menuiserie communautaire de Rivière-du-Loup. Le président de l’atelier, Alain Courcy, précise que les usagers se servent des équipements de l’organisme pour leurs projets personnels non rémunérés ou destinés à des organismes sans but lucratif. Cette dernière vocation a permis de donner un coup de pouce à l’initiative de jardinage dans les CPE.

Les enfants de 0 à 5 ans fréquentant ces centres de la petite enfance de la région se sont ainsi initiés à l’horticulture, mais ont aussi fait plusieurs autres apprentissages en cours de route. «Au niveau du développement global de l’enfant, ça permet de travailler sur le partage, d’avoir des petites responsabilités, de travailler en collaboration avec des amis. Pour les habiletés sociales, beaucoup de choses sont développées par l’entremise d’un tel projet. Du côté du langage, on leur apprend le nom de nouveaux légumes, de nouvelles plantes qu’ils ne connaissent pas. On touche aussi aux sciences naturelles. Quand on prend soin d’une petite graine, elle pousse, après on la récolte, et ils expérimentent aussi la fierté de manger leurs légumes (…) C’est riche d’apprentissages pour les enfants, il n’y a que du positif pour eux», explique l’agente de soutien pédagogique au CPE de Rivière-du-Loup, Nadia Viel.

Lors des mois de mars et avril, certains centres de la petite enfance ont pris la décision de démarrer leurs propres semis de manière autonome. D’autres établissements ont attendu à l’été afin de semer les graines dans les bacs. Les enfants étaient par ailleurs impliquées à toutes les étapes du processus. Les épinards plantés dans les bacs ont été utilisés par les cuisinières de certains CPE qui ont cuisiné des potages destinés à la jeune clientèle.

Le projet «Je jardine au CPE» avait également pour but de sensibiliser les enfants à une saine alimentation et aux étapes de la chaine alimentaire, de la graine à l’assiette. D’autres partenaires se sont greffés au projet, dont Berger, Transport Morneau et Embellissement Rivière-du-Loup.

Publicité


Publicité

Commentez cet article