Publicité
6 août 2019 - 13:12 | Mis à jour : 13:12

Québec et Ottawa accordent plus de 2,5 M$ pour brancher des collectivités du Bas-Saint-Laurent à Internet haut débit

Les gouvernements du Québec et du Canada accordent chacun une somme de plus de 1 million de dollars pour fournir une connexion à Internet haut débit à des collectivités du Bas-Saint-Laurent.

«Il est grand temps que le territoire rural soit doté de l’outil indispensable que constitue maintenant l’internet à haut débit devenu un outil indispensable de développement au même titre que l’électrification rurale il y a 75 ans. Une question d’égalité et de simple justice pour tous les citoyens et toutes les entreprises. Je suis satisfait de l’annonce d’aujourd’hui pour cinq municipalités de mon comté, mais je ne perds pas de vue qu’il reste encore beaucoup à faire pour brancher à internet tout le milieu rural», a déclaré Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup-Témiscouata lors d’une annonce à caractère régional sur internet à haut débit en milieu rural.

Le député participait alors à la conférence de presse qui avait lieu à l’Edifice Claude-Béchard à Saint-Pascal-de-Kamouraska en compagnie de Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au développement régional au gouvernement du Québec, responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et députée de la Côte-du-Sud, et Rémi Massé, député fédéral d’Avignon-La-Mitis-Matapédia-Matane et secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique.

Les gouvernements du Québec et du Canada accordent chacun une somme de plus de 1 million de dollars pour fournir une connexion à Internet haut débit à des collectivités du Bas-Saint-Laurent sur un projet totalisant 5,6 M$ en investissement.

Ces contributions financières permettront la réalisation de huit projets retenus dans le cadre des programmes Québec branché et Brancher pour innover. Bell Canada mettra en œuvre ces projets évalués à plus de 3 millions de dollars. Les collectivités du Bas-Saint-Laurent qui seront desservies sont Fatima, Lac-Légaré, Saint-Philippe-de-Néri, Saint-Alexandre-de-Kamouraska, Couturier, Village-de-la-Blague, Cacouna-Sud, Pied-du-Lac, Saint-Pacôme et Saint-Germain. Dans la circonscription de Rivière-du-Loup-Témiscouata, il s’agit de cinq municipalités sur dix, soit Rivière-Bleue, Saint-Antonin, Packington, Saint-Honoré et Cacouna Sud.

«Nos communautés rurales méritent un meilleur accès à Internet haut débit. Cet investissement est donc une excellente nouvelle. En investissant dans l’infrastructure numérique, nous aidons à libérer un potentiel économique énorme et favorisons ainsi la création d’emplois, de produits et d’entreprises dans la région du Bas-Saint-Laurent», a indiqué M. Massé.

«Bell est fière de s’associer aux gouvernements provincial et fédéral afin d’élargir dans la région du Bas-Saint-Laurent le réseau à large bande le plus évolué au Canada. L’accès aux services de communication à haut débit pour les résidents et les entreprises jouera un rôle essentiel dans la prospérité de la région, aujourd’hui et à l’avenir», a indiqué Martine Turcotte, présidente de la Direction du Québec, Bell.

Publicité


Publicité

Commentez cet article