Publicité
19 juillet 2019 - 06:54

La chasse aux étoiles est ouverte

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Les étoiles et notre univers vous fascinent? Cet été, chez-vous ou lors d’une visite chez Aster à Saint-Louis-du-Ha! Ha!, jetez un œil vers le ciel pour y découvrir ce qui fascine les gens depuis la nuit des temps.

Info Dimanche a rencontré Marc-André Paradis, astronome amateur et personne-ressource, et Stéphane Madore, directeur général d’Aster, pour vous donner le gout d’observer le ciel avec le télescope de la station de vulgarisation scientifique ou simplement à la belle étoile.

«C’est assez simple. Dès qu’il fait noir, regardez vers le sud et vous pourrez voir Jupiter, rien n’est plus brillant dans le ciel à part la lune. Et à gauche de Jupiter, il y a Saturne. Les planètes du Système solaire gardent toujours la même luminosité, elles ne scintillent pas comme les étoiles», mentionne M. Paradis.

«Au télescope de la station, on voit des bandes de nuages sur la surface de Jupiter et des lunes; pour Saturne, on peut observer les anneaux», ajoute l’astronome amateur, une invitation à découvrir une partie de l’univers à Saint-Louis-du-Ha! Ha! «Chez Aster, j’ai vu des jeunes prendre leur téléphone cellulaire et le coller sur l’objectif du télescope pour prendre des photos», souligne-t-il.

DES TRUCS

Quand c’est la pleine lune ou qu’il y a des lumières à proximité, ce n’est pas le meilleur moment pour observer les étoiles. D’ailleurs dans le cadre de la semaine des Perséides, du 7 au 12 aout, Aster vous donne plutôt rendez-vous sur le terrain du Club de golf de la Vallée du Témiscouata. Il n’est pas nécessaire de réserver pour l’observation des Perséides au terrain de golf. En aout, il y a cinq pluies d’étoiles filantes; les autres ne produisent pas autant que les Perséides.

Bien beau de regarder les étoiles, mais quand on peut identifier les constellations, c’est beaucoup mieux. Une application gratuite que vous pouvez télécharger sur votre téléphone cellulaire, StarTracker, vous sera d’une grande utilité. «En permettant votre localisation via l’application, on pointe le téléphone vers le ciel et on vous dira ce que vous observez. Quand tu es armé d’un téléphone, tu ne te poses plus de questions», explique Marc-André Paradis.

POUR LES MORDUS

Les plus mordus pourront même acheter un télescope. «En payant un télescope entre 80 et 200 $, vous serez capable de voir les anneaux de Saturne et les lunes de Jupiter, en très petit», souligne M. Paradis. Il vous suggère cependant de venir le rencontrer chez Aster avant de faire votre achat afin de bénéficier de ses conseils et également après l’achat pour obtenir des repères dans le ciel. «On leur montre comment les utiliser», lance-t-il.

Marc-André Paradis s’avère une personne-ressource de grande qualité pour Aster. En plus de faire de l’animation, il a donné un coup de pouce inestimable cet été. Le télescope de 16 pouces de la station s’est brisé en juin et la pièce sur mesure pour le réparer proviendra de la Chine, nécessitant un long délai. M. Paradis est lui-même propriétaire d’un télescope de 10 pouces qu’il a accepté de prêter pour la saison estivale. «On ne se prive pas de regarder le ciel, c’est un peu plus petit mais plus clair. Il nous permet de très belles soirées étoilées», mentionne l’astronome amateur.

PREMIER ALUNISSAGE

Du 17 au 21 juillet, Aster soulignera le 50e anniversaire du premier alunissage des Américains Neil Armstrong et Buzz Aldrin. Photos avec le scaphandre de Neil Armstrong, jeux d’alunissage sur ordinateur et tablettes, conférence en soirée sur la course à l’espace entre Russes et Américains sont au programme.

Notez également que la séance au télescope est toujours précédée d’une visite guidée de l’exposition Cap sur les étoiles. Le visiteur est baigné dans un univers de découvertes sur les différentes notions d’astronomie dans une formule interactive et animée.

L’équipe d’animation est composée de sept personnes. Les animateurs se déplacent également dans les terrains de jeux et les camps de jour. Grâce à une commandite de l’entreprise Cascades carton-caisse, la tarification est presque réduite de moitié pour les municipalités.

Quant aux ateliers scolaires, l’année 2019-2020 s’annonce très bonne. «Nous avons deux animateurs à temps plein et une troisième personne pour les seconder. Il y a déjà 20 semaines de réservations et les écoles n’ont pas encore appelé», souligne Stéphane Madore.

DE MIDI À MINUIT

L’observatoire est ouvert de midi à minuit sans réservation (excepté durant la semaine des Perséides en aout) jusqu’au 14 septembre. Notez cependant que le lundi 11 novembre, il y aura une animation lorsque la planète la plus près du Soleil, Mercure traversera le disque solaire entre 7 h 35 et 13 h. Si le ciel le permet, des instruments d’observation sécuritaire seront déployés à l’observatoire pour l’occasion.

Notez qu’un passeport culturel est disponible au cout de 30 $ par personne et permet d’accéder à quatre musées du Témiscouata. Outre la station de vulgarisation scientifique, il donne accès à La Vieille Gare à Rivière-Bleue, au Fort Ingall à Témiscouata-sur-le-Lac et au Domaine Acer à Auclair. «Il s’agit d’un bon rabais pour les quatre musées puisque le tarif régulier totaliserait 72 $. La MRC de Témiscouata participe financièrement au projet», précise le directeur général.

 

Publicité

Commentez cet article