Publicité
4 juillet 2019 - 06:56 | Mis à jour : 09:24

Près de 70 000 $ pour le Cirque de la Pointe-Sèche

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin

À quelques heures de sa toute première représentation, le Cirque de la Pointe-Sèche de Saint-Germain-de-Kamouraska a obtenu une aide financière de la part de Développement économique Canada. L’entreprise a reçu la somme de 69 995 $ pour l’aider à développer son projet.

Ce financement a été annoncé le 3 juillet par Richard Hébert, secrétaire parlementaire de la ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations. Concrètement, l’aide gouvernementale fédérale a permis au cirque de construire son amphithéâtre à ciel ouvert (faite de conteneurs recyclés) pouvant accueillir plus de 270 personnes, ainsi qu’un espace d’accueil. 

«Ce lieu est unique au Bas-Saint-Laurent et il permettra sans doute d’attirer et de retenir encore davantage les visiteurs et de générer des retombées économiques importantes pour le Kamouraska (…) Je tiens à souligner le travail inlassable et la détermination de l’équipe pour la concrétisation de ce projet porteur et innovant», a-t-il déclaré. 

PREMIÈRE REPRÉSENTATION

C’est aujourd’hui, le 4 juillet, que sera officiellement lancée la saison de spectacles du Cirque de la Pointe-Sèche. La première représentation de «Naval» est d’ailleurs déjà à guichet fermé.
Mené par l’Italien Andrea Fidelio, le spectacle aérien d’une heure et quart (sans entracte) est basé sur la fusion de différentes formes d’arts du cirque : la danse, le théâtre, la musique et les arts visuels. Il rassemble une trentaine de personnes, dont onze artistes. 

«Nous sommes vraiment contents que le projet soit finalement sur pieds qu’il reçoive une aussi belle réponse du public et du milieu», a partagé Élyme Gilbert, cofondateur et membre de «l’équipe rassembleuse» du Cirque de la Pointe-Sèche avec Stephanie Friesinger et Gabrielle Lemarier-Saulnier. 

Rappelons que les acrobaties seront effectuées à partir d’une paroi rocheuse de 18 mètres que l’on retrouve sur le site de la Seigneurie de l’Islet-du-Portage, à Saint-Germain-de-Kamouraska. Le lieu de la représentation est accessible grâce à une passerelle de bois construite à travers la forêt sur 200 mètres. 

«L’objectif est de présenter un spectacle impressionnant. Ayant travaillé avec de grands cirques, mon standard de qualité est élevé et c’est ce que je vise. Ce n’est pas le fait que nous sommes une petite entreprise en démarrage avec moins de moyens qui allait nous arrêter. Même que c’est dans ces moments-là que naissent les idées les plus créatives», a ajouté M. Gilbert. 

Tout au long de l’été, les artistes devront composer avec les conditions météorologiques changeantes et la présence importante de moustiques. Les performances des acrobates seront complimentées grâce à une ambiance sonore créée par le duo électro Talfast. 

Notons qu’étant donné l’espace restreint de stationnement, des navettes sont disponibles à partir de Mamie Pataterie à Kamouraska et de la microbrasserie Tête d’Allumette à Saint-André-de-Kamouraska. Toutes les informations sont disponibles sur le site Web du Cirque de la Pointe-Sèche. 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article