Publicité
23 juin 2019 - 06:02

Une rue Arthur-Morin à Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup

Le 14 juin dernier, la Commission de toponymie du Québec a officialisé le nom d’une rue adjacente à la rue Bérubé à la suite d’un concours organisé en 2018 par le conseil municipal de la municipalité de Saint-Hubert-de-Rivière- du-Loup. Cette nouvelle rue portera donc, en mémoire du premier maire de Saint-Hubert, le nom de «rue Arthur-Morin».

C’est entre 1885 et 1893 que les premiers colons travaillent à défricher les terres de Saint-Hubert. Ils sont également responsables d’entretenir les chemins qui longent leurs lots. Un premier curé-résident arrive en 1892 et c’est un peu après que les colons décident de s’organiser. Le 4 janvier 1894, en vertu du code municipal, on assiste à l’érection de la municipalité de la paroisse de Saint-Hubert.
 
Le 12 février 1894, les électeurs de la municipalité étaient convoqués pour une assemblée tenue sous la présidence de Mathias Saindon, juge de paix, pour procéder à la nomination des membres du premier conseil municipal. Les personnes présentes élues sont Charles Thériault, Prudent Dionne, Ferdinand Malenfant, Israël Malenfant, Arthur Morin, Jean-Baptiste Morin et Ferdinand Sirois.  
 
Le 19 février 1894, à dix heures de l’avant-midi, à la demeure de Mathias Saindon, fut tenue la première assemblée pendant laquelle, furent assermentés les conseillers et que Arthur Morin fut désigné par vote : premier maire de Saint-Hubert. Il a fait un mandat comme maire entre 1894 et 1898.

Arthur Morin est décédé le 31 juillet 1926 à l'âge de 68 ans et 6 mois. Son épouse, Mathilde Dumont est décédée le 7 décembre 1938 à l’âge de 75 ans. Ils ont été inhumés à Rivière-du-Loup, au cimetière de Saint-Patrice, lieu où l’on peut encore aujourd’hui se recueillir en leurs mémoires.

 

Publicité


Publicité

Commentez cet article