Publicité
21 mai 2019 - 15:53 | Mis à jour : 16:07

Plus de 1,1 M$ pour le tourisme à Pohénégamook

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 4

Les prochaines saisons touristiques s’annoncent des plus intéressantes pour la région de Pohénégamook. La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, y était de passage avec le député Denis Tardif, ce mardi 21 mai, afin d’octroyer une aide financière importante de 1 136 000 $ à deux projets complémentaires qui seront concrétisés dans les prochains mois et qui permettront de bonifier l’offre déjà en place. 

Ainsi, après plusieurs années de travail, le projet de Station récréotouristique Tête-du-Lac Pohénégamook peut poursuivre son développement. Grâce à une enveloppe de 950 800 $, la phase 2, qui consiste notamment à l’aménagement d’un camping vacancier de 155 espaces à la plage, pourra être lancée. Ces terrains (20 sites sans service, 65 sites deux services, 70 sites trois services) viendront compléter ceux déjà installés à l’été 2018.  

Le camping est érigé sur les terrains appartenant à la Ville de Pohénégamook situés à proximité de la plage et du bâtiment de service construit en 2014. Des infrastructures en eau potable et usée, un bâtiment sanitaire et communautaire, des voies de circulation et des espaces récréatifs seront également construits sur place. 

«Malgré l’absence de services (toilettes, eau, électricité, etc.), les 63 terrains disponibles actuellement ont accueilli plus de 40 000 vacanciers à l’été 2018. Cette hausse a été salutaire pour l’ensemble des commerces de la région», a partagé Marie-Claude Pinet, membre du conseil d’administration de corporation du Centre touristique Tête-du-Lac Pohénégamook. «Il est temps que l’on puisse offrir à la clientèle l’ensemble des services afin que leurs passages se transforment en séjours et que la Station récréotouristique Tête-du-Lac Pohénégamook devienne une véritable destination d’ici 2020.»

Grâce à l’annonce de mardi, environ 80 % du montage financier est atteint pour le projet. Selon les personnes impliquées, il ne manquerait maintenant que 550 000 $, dont une portion d’au moins 150 000 $ doit provenir du milieu. 

«Je ne suis pas trop inquiet. Avec la corporation et la Ville, on va avancer et habituellement, quand on avance, les gens embarquent dans le train. Je suis convaincu que les gens d’affaires vont répondre présents […] On a une offre d’activités qui est unique au Québec. Ça ne se répète pas ailleurs. Le camping permettra à davantage de visiteurs de séjourner chez nous», a d’ailleurs souligné Jonathan Laflamme, président et directeur général de Pohénégamook Santé Plein air 2.0, qui a le mandat de gérer le camping et les activités à la plage dans le cadre d’un partenariat public-privé. 

Notons que l’entreprise n’est pas en reste, puisqu’elle a elle aussi bénéficié de l’appui de gouvernement. Elle a reçu la somme de 185 500 $ afin de faire l’acquisition d’un grand jeu nautique gonflable et de divers équipements pour bonifier son offre multiactivité sur le site de la plage. L’argent permettra également d’offrir la location d’embarcations à voile pendant la saison estivale et la location de vélos à roues surdimensionnées, skis, raquettes et trottinettes des neiges pendant l’hiver. 

«C’est de la consolidation pour nous. On va avoir la plus grosse flotte de catamarans au Québec, de nombreuses planches à voile…tout ce qu’on va offrir sera de grande qualité. On avait l’expertise et la force d’animation, mais il nous manquait d’équipements», a-t-il expliqué.  

Les travaux de la phase 2, pour le camping, devraient être réalisés au courant de l’automne. On croit cependant être en mesure d’ajouter quelques espaces sans service dans les prochaines semaines afin de répondre à une demande grandissante. 

DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 

Par cette annonce, la ministre Caroline Proulx, flanquée du député Denis Tardif, a indiqué que le gouvernement souhaitait soutenir le développement touristique de la région. Depuis plusieurs années, Pohénégamook est une destination de choix pour les touristes québécois, mais aussi ceux provenant d’autres provinces canadiennes et même des États-Unis. 

«En soutenant des entreprises qui ont à cœur le développement touristique de leur région, le gouvernement du Québec souhaite diversifier et stimuler l’économie locale. De plus, augmenter la capacité d’hébergement favorise le tourisme de villégiature et permet à plus de touristes de découvrir le Québec. Les sommes annoncées aujourd’hui s’inscrivent dans une volonté d’inciter les visiteurs à prolonger leur séjour pour vivre une expérience inoubliable.»

L’aide financière provient du Programme de soutien aux stratégies de développement touristique, volet 3 ‒ Appui à la Stratégie de mise en valeur du tourisme de nature et d’aventure du ministère du Tourisme.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • C'est bien le tourisme quoiqu'un camping on aurait dû faire ça il y a plus de 15 ans selon moi... mais j'aimerais ça un jour qu'on annonce des investissements pour des jobs à temps plein à 25$ de l'heure. Plus de chance d'attirer du monde que des jobs saisonnières, la fin de semaine, à des taux "récréo-touristiques" pas beaucoup plus hauts que le salaire minimum...

    Ponik - 2019-05-22 08:23
  • Félicitations pour l’équipe qui travaille fort.
    Ce projet est la continuation de la vision des premiers fondateurs en 1973 avec M. Raynald Gagnon et plusieurs professeurs du Cégep de Riviere-du-Loup.
    Je faisais parti des premiers animateurs avec M. Jean GABOURY.
    La Base de Plein Air a toujours répondu aux besoins importants pour la formation dans les activités de plein air et le bien-être de nos jeunes.
    Salutations

    Germain Boily - 2019-05-22 06:11
  • Ces incroyable de voir toute l’argent pour le touriste, faut pas être gêné de faire de telle annonce. L’argent manquante provenant de subventions qui va la payer.....ces nous les trou de c— , les grandeurs et toujours les grandeurs essayer d’éblouir les touristes avec une caserne qui aura 10 portes on rie plus et un camping qui sera inonder tout les printemps, je ne peux pas croire que les gens de Pohenegamook feront du camping dans leur place, quand je prends des vacances je décri—- d’ici. J’espere que le réseau d’egout et d’aqueduc Va tenir le coup car j’ai déjà été témoin que Mme la mairesse disait qu ‘elle ne pouvait pas emprunter car l’emprunt était au Max et la une enveloppe du gouvernement est apparue juste à temps pour réparer Le Bris des eaux. Les maisons à vendre il en pleut, la population est de plus en plus vieillissante lorsque on reçoit la minime pension bien il faut rester cloué chez-nous. En tout cas les cris des gens qui en on plein le ponpons ne valent absolument rien......

    Mme la caserne - 2019-05-21 21:56
  • Très contente pour ma ville enfin

    Fitzback - 2019-05-21 18:59