Publicité
9 mai 2019 - 11:45

Le Dôme : la nouvelle version de la Maison des Jeunes de Rivière-du-Loup

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

La réouverture officielle des locaux de la Maison des Jeunes de Rivière-du-Loup a eu lieu le 8 mai dernier. Des travaux de 325 000 $ ont été effectués sur le bâtiment à la suite d’un incendie qui l’avait passablement endommagé en juin 2018. On a également profité de cette pause pour apporter des améliorations à l’offre de services et lui donner un nouveau nom : Le Dôme.

«Nous avons essayé de continuer après le sinistre, mais dans des conditions difficiles. Ce n’était pas intéressant pour les jeunes et nous avons fermé à l’automne. Nous avons donc profité de cet arrêt forcé pour revoir la mission, les valeurs et les façons de faire qui prévalaient depuis près de 35 ans. Nous y avons travaillé avec ardeur et nous sommes fiers de proposer une offre bonifiée à la clientèle jeunesse de notre collectivité», a mentionné Andréanne Moreau, représentante du conseil d’administration.

Benoît Ouellet, directeur du Service loisirs, culture et communautaire et représentant de la Ville de Rivière-du-Loup sur le conseil d’administration, a expliqué que 325 000 $ de travaux avaient été effectués par la Ville, propriétaire du bâtiment, non seulement pour des réparations à la suite de l’incendie mais aussi pour mettre à niveau la bâtisse qui était à l’origine une ancienne annexe de l’école secondaire. La Maison des Jeunes a ses locaux au premier étage tandis que l’on retrouve au sous-sol la salle des patineurs de l’anneau de glace et l’atelier de menuiserie communautaire. Le Dôme sera aussi accessible d’ici la fin de l’année pour les personnes à mobilité réduite grâce à l’installation d’un lève-personne.

NOUVEL ENVIRONNEMENT ET NOUVEAUTÉS AU MENU

On a d’abord procédé à une consultation auprès de 25 jeunes, dont plusieurs membres du conseil jeunesse de l’organisme, pour déterminer la nouvelle appellation usuelle, Le Dôme. Notez que le nom Corporation de l’Entre-Jeunes de Rivière-du-Loup demeure pour l’administration légale.

D’autre part, en collaboration avec le nouveau directeur général, Pascal Morin, les administrateurs ont également choisi de bonifier l’offre de services de l’organisme en y ajoutant un volet favorisant les saines habitudes de vie, la culture et les arts de la scène.

Entre autres changements, la malbouffe cèdera sa place à la cuisine santé. «Nous voulons aider les jeunes à bien se nourrir. Une soixantaine d’entre eux venaient diner ici et nous avions à leur offrir des chips, de la liqueur, des pizzas-pochettes et des pogos», a noté Andréanne Moreau. «Nous souhaitons que les jeunes viennent ici pour préparer de la nourriture qu’ils pourront amener avec eux à moindre cout ou venir manger le midi. De plus, ce sera merveilleux pour créer un lien de confiance et obtenir des confidences afin d’aider les jeunes», a ajouté Pascal Morin. Cuisiner intelligemment, sans perte alimentaire, en produisant le moins de déchets possible, voilà l’objectif que s’est donné la Maison des Jeunes. Pour y arriver, elle pourra compter sur la collaboration du Carrefour d’Initiatives Populaires.

Un casque de réalité virtuelle fait aussi maintenant partie des activités offertes. On a également aménagé une section de lecture pour laquelle un jeune participera au choix des livres et revues à la bibliothèque municipale. Une scène sera aménagée pour permettre la tenue de soirées thématiques de la relève. Une journée d’arts sera organisée notamment pour la création d’une murale.

ÉQUIPE ET PARTENAIRES

La Maison des Jeunes a investi une somme de 17 000 $ en équipements grâce à la collaboration de plusieurs partenaires dont le CISSS du Bas-Saint-Laurent pour la cuisine. Louis-Marie Bastille, maire de Saint-Modeste, a représenté la MRC de Rivière-du-Loup et souligné son implication de 143 000 $ depuis 2008 dont 75 000 $ dans les trois dernières années. Cet argent sert notamment à financer l’embauche de deux travailleurs de rue qui aident des jeunes sur tout le territoire de la MRC.

En plus de ces deux intervenants et du directeur général, les jeunes qui fréquentent Le Dôme peuvent compter sur la présence de sept animateurs dont un à temps plein. Le midi et lors des soirées animées, jusqu’à une soixantaine de jeunes s’y retrouvent en même temps.

En plus des partenaires mentionnés auparavant, les clubs sociaux (Lions, Optimiste, Richelieu, Rotary et Vieux Loups), le Foyer Patro, la Caisse populaire Desjardins de Rivière-du-Loup, les deux paliers gouvernementaux et des entreprises du milieu offrent également leur appui.

Afin de permettre à la population de visiter le nouvel environnement de la Maison des Jeunes, des activités portes ouvertes seront tenues au cours des prochaines semaines.

Publicité

Commentez cet article