Publicité
28 avril 2019 - 07:31

Favoriser la migration des jeunes en région

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Toutes les réactions 2

Mélanie Dumont est agente de migration pour Place aux jeunes en région, elle a son bureau dans les locaux du Carrefour jeunesse-emploi de Témiscouata. En fait, ils sont 56 personnes de ce réseau présentes dans 15 régions du Québec. Leur mandat consiste à favoriser la venue d’une relève de 18 à 35 ans, une main-d’œuvre qualifiée.

«Je travaille avec des diplômés ou en voie de l’être, des jeunes qui veulent revenir au Témiscouata après leurs études ou ceux attirés par notre belle région. Avec la rareté de main-d’œuvre, les entreprises ont besoin des jeunes», explique Mme Dumont.

«Le premier contact se fait généralement à distance en collaboration avec des agents de recrutement qui se trouvent à Québec et à Montréal. Par la suite, je les accompagne dans leur processus d’établissement en région, que ce soit pour un emploi, un stage ou trouver un logement. Je suis dans des projets de vie avec ces jeunes», souligne l’agente de migration.

Il arrive aussi à Mélanie Dumont de côtoyer des immigrants, souvent des personnes qui se sont installées dans un premier temps à Montréal et qui choisissent après quelques années de quitter la grande ville pour s’établir en région. «Chaque personne a ses raisons spécifiques, c’est pourquoi j’apporte un suivi personnalisé», note-t-elle.

De plus, l’agente de migration participe à une semaine des régions à Québec et à Montréal au cours de laquelle elle peut courtiser elle-même des jeunes dans des écoles ou à l’occasion de mini-salons. «On peut y créer des liens avec des jeunes», souligne-t-elle.

SÉJOURS EXPLORATOIRES

Mélanie Dumont organise également des séjours exploratoires avec thématique. Celui qui a eu lieu en novembre 2018 portait sur la foresterie. Sept participants provenant de partout au Québec, dont deux originaires de la France, ont découvert nos entreprises dans le secteur forestier. «Les participants ont rencontré des gens d’affaires du domaine de la forêt et de l’acériculture, des intervenants socioéconomiques et des jeunes passionnés qui ont choisi le Témiscouata pour y faire leur vie et s’impliquer activement dans le dynamisme de leur communauté», précise-t-elle. Le prochain séjour exploratoire aura lieu à l’automne 2019 et portera sur la thématique agroalimentaire.

Mélanie Dumont prépare aussi des séjours exploratoires individuels, parfois pour des couples, elle leur fait rencontrer des employeurs potentiels dans leur domaine. L’agente de migration parle aussi de séjour de séduction, soit lorsqu’elle joue le rôle d’une facilitatrice en collaboration avec une entreprise. «Je facilite le séjour d’un jeune pour l’aider à prendre une décision favorable à sa venue au Témiscouata. J’ai même déjà amené un jeune à la pêche», souligne-t-elle.

RÉSEAU TÉMISCOUATA

L’emploi n’est pas le seul élément qui incite un jeune à choisir une région en particulier. Le Témiscouata lui offre la qualité de vie en milieu naturel, un accès à la propriété plus facile et l’absence de stress causé par le trafic. «Pour un jeune qui a la fibre entrepreneuriale, il peut développer son projet en région sans être noyé dans une compétition», soutient Mélanie Dumont.

Le réseau social peut faire défaut à l’arrivée de jeunes en région. Le Réseau Témiscouata est une initiative d’un groupe de jeunes nouveaux arrivants en collaboration avec l’agente de migration Place aux jeunes en région du Témiscouata et le Fonds Jeunesse Témiscouata. Le Réseau se veut un point de référence pour les jeunes de 18 à 35 ans du Témiscouata en terme de réseau social, d’accueil pour les nouveaux jeunes arrivants, de divertissement et d’échanges. Pour le moment, le Réseau Témiscouata est accessible via son groupe Facebook dans lequel diverses activités et évènements sont proposés.

Le Fonds Jeunesse Témiscouata est une autre initiative locale coordonnée par le Carrefour jeunesse-emploi et qui permet de remettre des bourses d’établissement à des jeunes qui ont choisi le Témiscouata pour travailler et vivre.

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Je ne suis pas du tout surpris que les jeunes Immigrants ou Québécois veuillent s'installer au Témiscouata-Rivière-du-Loup, ou y revenir pour d'autres. Le soutien actif comme le prévoyait le PM . François Legault confirme que tout le monde embarque. BRAVO.

    André Mainguy - 2019-04-28 17:03
  • C'est au travers des entreprises innovantes que nous aurons du succès avec la rétention ainsi que la migration des jeunes. Et si innovation = couper du bois seulement, oublions cela...

    Bob - 2019-04-28 13:05