Publicité
21 mars 2019 - 09:44

Démarche de rehaussement des postes au CISSS du Bas-Saint-Laurent

Afin de stabiliser les équipes de travail et d’améliorer les conditions d’exercice de leur profession dans un contexte où la main-d’œuvre se fait de plus en plus rare, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent a entrepris une démarche de rehaussement des postes.

 Les infirmières, infirmières auxiliaires, auxiliaires en santé et services sociaux, préposés aux bénéficiaires et inhalothérapeutes de l’ensemble des installations du Bas-Saint-Laurent sont touchées par cette opération. Cette dernière s’effectue conjointement avec les différentes instances syndicales concernées, soit la FIQ et le SCFP.

Les parties ont ainsi convenu au cours des derniers jours d’offrir à toutes les infirmières une possibilité de rehaussement volontaire à temps complet. Les employés détenteurs d’un poste à temps partiel d’infirmière auxiliaire, d’auxiliaire en santé et services sociaux, de préposé aux bénéficiaires et d’inhalothérapeute se verront également proposer un rehaussement pouvant aller jusqu’à du temps complet selon les différents besoins des territoires.

« Cette prise d’action sans précédent pour notre organisation est le résultat d’une démarche conjointe avec les équipes, les gestionnaires et les syndicats dans la recherche de solutions durables à la stabilisation de nos équipes de travail et à la diminution du recours au temps supplémentaire. Avec ces mesures, nous espérons offrir des conditions de travail favorables à l’ensemble de nos équipes », explique Annie Leclerc, directrice des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques au CISSS du Bas-Saint-Laurent.

L’entrée en vigueur des nouveaux horaires est prévue pour le début de l’automne. Cette démarche est désormais possible grâce à la signature des conventions collectives locales. Une deuxième phase est prévue pour les autres titres d’emploi représentés par le SCFP.

Publicité

Commentez cet article