Publicité
20 mars 2019 - 14:17

Ils sont indésirables, mais inévitables, la lutte est commencée

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

Avec le temps printanier arrivent malheureusement aussi les nids-de-poule. Des employés de la Ville de Rivière-du-Loup troquent donc leurs équipements de déneigement pour une pelle afin de colmater les nombreux trous dans la chaussée des rues.

Cette opération durera quelques semaines, habituellement jusqu’à la fin du mois d’avril. «Nous avons cinq personnes à temps plein là-dessus depuis la semaine dernière», a indiqué Marc-Antoine Faucher, chef des travaux publics au Service technique et de l’environnement.

Ces travailleurs sillonnent le réseau routier de la ville (145 kilomètres) au quotidien pour y corriger plusieurs nids-de-poule. Pas moins de quatre tonnes d’asphalte sont utilisées chaque jour. «Dans la grosse période, nous pouvons aller jusqu’à huit tonnes d’asphalte dans une journée», a précisé M. Faucher.

ASPHALTE FROID OU CHAUD

Pour réaliser cette opération, la Ville utilise de l’asphalte froid. C’est à partir du mois de mai, lorsque la température s’est suffisamment réchauffée, que les employés municipaux se servent d’asphalte chaud pour effectuer des réparations dans la chaussée. Pendant un mois et demi environ, on utilise alors la mini-usine à recycler l’asphalte achetée au printemps 2014 au cout de 120 000 $, une machine qui permet de mettre dans les trous de l’asphalte récupéré de travaux estivaux et chauffé à 160 degrés Celsius.

Cette façon de faire est davantage efficace sur le plan environnemental que financier. «Considérant toutes les ressources qu’il faut mettre pour recycler le vieil asphalte avec cet équipement, nous préférons acheter de l’asphalte neuf lorsque notre fournisseur ouvre son usine. Nos résidus d’asphalte sont plutôt transformés en matériaux granulaires pour du remplissage», a expliqué le chef des travaux publics.

SIGNALEMENT

Les signalements des citoyens permettent de repérer plus rapidement les nouveaux trous et de les réparer au plus vite. Voici trois moyens de contacter la Ville à cet effet: par téléphone au 418 862-NIDS (6437) du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 16 h 30 pendant toute la saison des nids-de-poule; par l’entremise d’un formulaire sur le site Internet de la Ville; par l’application VilleRDL.

DÉGEL ET GEL

Les nids-de-poule ne sont pas le résultat d’un mauvais entretien de l’asphalte ou d’une négligence de la part des autorités municipales. La Ville explique cette situation par les périodes successives de dégel et de gel qui forment un cocktail explosif pour l’asphalte dans notre climat nordique.

À la fonte, l’eau s’infiltre de diverses façons à travers l’asphalte. Lorsque la température redescend sous 0°C, cette eau prend de l’expansion en devenant de la glace qui, à son tour lorsqu’elle fond, crée un vide entre les diverses couches d’asphalte et la fondation de pierres. Le premier véhicule venu achèvera de creuser ce qui devient alors un nid-de-poule.

Afin d’enlever le plus possible l’eau des rues lors de la fonte de la neige au printemps, et ainsi éviter des accumulations qui causeraient plus de dommages à la chaussée, la Ville a réalisé une opération de déglaçage qui consiste à déblayer le bord et les grilles de rue de la neige et de la glace qui les encombraient.

Publicité

Commentez cet article