Publicité
15 mars 2019 - 08:58 | Mis à jour : 15:44

Manifestation pour l'environnement à Rivière-du-Loup

Andréanne Lebel

Par Andréanne Lebel, journaliste

Les cours ont été levés le 15 mars au Cégep de Rivière-du-Loup en raison d'une mobilisation étudiante significative en faveur de l'environnement. Quelques actions seront posées par les étudiants en grève au cours de la journée. Environ 70 d'entre eux ont participé à une marche dans la ville en empruntant notamment les boulevards Armand-Thériault et Hôtel-de-Ville. 

Quelques manifestants, munis de gants, ramassaient également des déchets le long de la rue pendant leur marche. «C'est un sujet qui nous touche tous, qu'on soit étudiant, salarié, petits comme grands (...) Notre manifestation est là pour sensibiliser la population à se dire que ''oui, seul ce n'est pas facile, mais en groupe on peut le faire'' et il faut continuer comme ça», a commenté Shirley Martial, déléguée aux communications de l'Association générale des étudiantes et étudiants du Cégep de Rivière-du-Loup. 

Elle se dit satisfaite de voir la mobilisation des étudiants de diverses cohortes qui participent à cette initiative en faveur de l'environnement. Les participants entendent également refaire une marche vers midi. Quelques membres du corps enseignant du Cégep de Rivière-du-Loup ont aussi pris la décision d'appuyer les étudiants lors de cette manifestation.

Au moins 148 000 étudiants à travers le Québec ont voté en faveur d'une journée de grève pour le climat en ce 15 mars. Cette mobilisation est en réponse aux actions de Greta Thunberg, une militante écologiste suédoise, qui est pressentie pour le prix Nobel de la Paix. Cette étudiante de 16 ans a lancé la première grève étudiante pour le climat en aout 2018. Depuis, elle manifeste devant le parlement suédois tous les vendredis pour demander des actions concrètes du gouvernement en faveur de l'environnement. 

Plus de 100 pays répondent à l'appel et participent à cette mobilisation mondiale pour le climat. Les étudiants ont été appelés à ne pas se rendre en cours pour manifester contre les changements climatiques. 

Publicité

Commentez cet article