Publicité
10 mars 2019 - 10:04

L’Observatoire global du Saint-Laurent reçoit un financement de 1,4 M $

L’Observatoire global du Saint-Laurent (OGSL) a été retenu pour la mise en place de la plateforme web nationale du Système intégré d’observation des océans du Canada (SIOOC) et a été identifié comme responsable de la région du Saint-Laurent du SIOOC.

L’objectif d’un tel système est d’intégrer des données des océans de multiples sources afin de les rendre accessibles aux utilisateurs finaux, notamment les scientifiques, les décideurs publics, les plaisanciers, etc.

Durant cette première phase de deux ans, trois régions sont ciblées : Pacifique, Saint-Laurent et Atlantique. Chacune établira des collaborations avec les fournisseurs de données régionaux et avec les utilisateurs, rendant accessible ces données sur leur portail respectif.

La plateforme web nationale, développée par l’OGSL, sera le point d’accès central à l’ensemble des données canadiennes. Des outils de visualisation permettront la découverte de ces données, ainsi que la redirection vers les portails régionaux.

Le site SIOOC.ca permettra un meilleur accès à l'information sur les océans, abordant des enjeux comme le niveau d'eau, les intempéries, les courants, les espèces menacées, et les changements climatiques. Le SIOOC adoptera des outils et des standards internationaux en matière de gestion de données, en vue d’être compatible avec d'autres systèmes similaires (ex. États-Unis, Europe, Australie, etc.)

L’Observatoire global du Saint-Laurent travaillera en collaboration étroite avec les partenaires responsables de la mise en place des associations régionales du Pacifique et de l’Atlantique (Ocean Frontier Institute, l’Université Dalhousie, Coastal and Ocean Information Network Atlantic, Fisheries and Marine Institute de Memorial University of Newfoundland, Ocean Tracking Network, Tula Foundation, et Ocean Networks Canada (Université de Victoria).

Pêches et Océans Canada et le réseau MEOPAR (Marine Environmental Observation Prediction and Response Network) investissent respectivement 1,5 M$ par année et 2 M$ pour 4 ans. 

«Le mandat confié à l'OGSL témoigne de la reconnaissance de l'expertise bâtie depuis près de 15 ans en diffusion de données. L'équipe de l'OGSL est enthousiaste de voir naître ce projet d'envergure nationale qui permettra de rendre accessible davantage de données sur nos océans», a souligné Andréane Bastien, Directrice générale de l’OGSL

«Le lancement de ce projet est le fruit de plusieurs années de travail et de réflexions avec les partenaires afin de mettre en place un système intégré structuré. Nous sommes heureux de voir rayonner la mission de l’OGSL au travers d’un projet de diffusion de données à l’échelle canadienne et à rayonnement international», a ajouté Ariane Plourde, présidente du conseil d’administration de l’OGSL et directrice de l’Institut des sciences de la mer de Rimouski.

 

Publicité

Commentez cet article