Publicité
7 mars 2019 - 06:56

Un premier pas vers un nouveau pont à Rivière-du-Loup

Marc-Antoine Paquin

Par Marc-Antoine Paquin, Journaliste

Twitter Marc-Antoine Paquin
Toutes les réactions 2

La Ville de Rivière-du-Loup a récemment lancé un appel d’offres public afin de réaliser une étude d’avant-projet pour un nouveau pont dans le secteur de Saint-Ludger. Une première étape qui donnera l’heure juste sur la possibilité d’aller de l’avant ou non avec la construction de cette infrastructure d’envergure. 

«Nous souhaitons avoir l’avis d’ingénieurs afin de trouver le meilleur endroit pour un possible 2e pont. Du même coup, nous pourrons avoir une meilleure idée des couts que cela représente», a partagé le directeur du Service technique et de l'environnement, Gérald Tremblay, le 6 mars. «C’est une étape qui pourrait être la bougie d’allumage pour le projet. Nous serons fixés par la suite.»

La construction d’un nouveau pont sur la rivière du Loup, en amont du pont D’Amours, est un projet qui a fait l’actualité à quelques reprises ces dernières années. Il avait notamment été présenté dans le cadre de la révision du plan d'urbanisme, intitulée «Venez rêver votre ville», en décembre 2015.

Aujourd’hui, la Ville de Rivière-du-Loup souhaite avoir toutes les informations en main afin de poursuivre sa réflexion. Dans son plan triennal d’immobilisations pour 2019, 2020 et 2021, une somme de 78 740 $ a été prévue pour effectuer l’étude.  

«Au-delà du pont lui-même, il faut savoir ce qui devra être fait pour connecter les extrémités au réseau routier en place. Aurions-nous un problème avec la présence du chemin de fer dans le quartier Saint-François? Nous voulons avoir un portrait juste de la situation», a ajouté M. Tremblay. 

Ce n’est pas un secret, le quartier St-Ludger vit des problèmes de congestion depuis de nombreuses années à la hauteur de la rue St-Magloire jusqu’au chemin des Raymond.  Le viaduc ferroviaire crée aussi un goulot d’étranglement qui rend difficiles les liens piétons et cyclables entre Saint-Ludger et le centre-ville. 

La construction d’un 2e pont dans l’axe de la rue Alfred-Fortin, par exemple, permettrait de déplacer une partie du trafic automobile. La rue Témiscouata serait alors soulagée de son rôle d’artère de transit et la revitalisation du Vieux-Saint-Ludger serait possible.

Actuellement, le pont d’Amours montre des signes de vieillissements comme des fissures et des traces d’érosion. Plusieurs milliers d’automobilistes l’empruntent chaque jour. 

Plus de détails à venir… 

 

Publicité

Commentez cet article

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • On pourrrait aller raccorder à la rue Delage Sud. Sauf qu'on se retrouve dans des petites rues ensuite et qu'il faut traverser la voie du chemin de fer. On se rallonge je crois pour se rendre au centre-ville. Ce serait correct pour les gens se rendant dans le haut de Saint-François et pour ceux qui voudraient rejoindre la 85.

    Steph - 2019-03-08 12:58
  • Bonne idée d'y penser mais il ne faut pas se faire d'illusion en allant trop vers le sud du pont D'amours. Au boulevard Alfred Fortin on est trop loin pour atteindre le but, l'arrivée du côté ouest est impensable car on débouche dans la cour à bois chez F.F. Soucy et le bord de la rivière est marécageux, ainsi que plus de voies ferrées à traverser. Reste deux endroits possible, en face de la rue Soucy ou du chemin des Raymond. ::A défaut de ces secteurs faudrait regarder vers le secteur du platin ou de la rue Hélène. L'important pour un deuxième pont est de garder à l'esprit qu'il faut rester le plus près possible du centre ville et pouvoir desservir le secteur nouveau de St-Ludger et du parc industriel.
    Gilbert Michaud RDL

    Gilbert Michaud - 2019-03-07 12:54