Publicité
6 mars 2019 - 16:00

Guy Caron en mode préélectoral

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

À la suite de son élection dans Burnaby-Sud en Colombie-Britannique le 25 février dernier, le chef du Nouveau parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, a rapidement motivé ses troupes afin de renverser les libéraux de Justin Trudeau. Dans la circonscription de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, le député Guy Caron s’est lui aussi mis en mode préélectoral.

«C’est une bonne chose à sept mois de la campagne électorale. Notre chef se fera connaitre davantage et il pourra se mesure à Justin Trudeau en Chambre», a souligné le député. Avec la présence de son chef à la Chambre des communes à Ottawa, Guy Caron a perdu son poste de Chef parlementaire, de porte-parole des Affaires intergouvernementales et porte-parole de l’Énergie, ces deux dernières fonctions du cabinet fantôme étant dévolues automatiquement à M. Singh.

«Ç’a été un privilège d’avoir ces mandats pendant un an et demi, une belle expérience», a commenté le député qui devrait recevoir de nouvelles fonctions dans le cabinet fantôme du NPD d’ici deux semaines, soit pour le début de la nouvelle session parlementaire le 18 mars prochain. Guy Caron sera sur les rangs en vue de l’élection fédérale du mois d’octobre, son assemblée d’investiture est d’ailleurs prévue en avril.

PARTIELLE AU QUÉBEC

En plus de la partielle dans Burnaby-Sud, deux autres circonscriptions étaient en jeu le 25 février dernier. Dans Outremont au Québec, c’est la libérale Rachel Bendayan qui a été élue enlevant ainsi le comté au NPD. Le conservateur Scot Davidson a gagné dans York-Simcoe en Ontario.

«On aurait bien aimé gagner, mais 27 % des votes c’est un résultat sur lequel on peut bâtir. Nous avons fini deuxième, bien en avance des autres partis. De plus, le taux de participation a été de seulement 20 %», a commenté Guy Caron. Il a précisé que la candidate du NPD, Julia Sánchez, pourrait à nouveau se présenter lors des générales d’octobre.

TÉLÉPHONIE CELLULAIRE

Les campagnes électorales se suivent et un dossier revient continuellement depuis plusieurs années en région. Guy Caron l’a d’ailleurs soulevé à nouveau dans la circonscription de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques. Le député a ciblé la téléphonie cellulaire comme enjeu et il souhaite que le gouvernement du Canada fasse plus pour améliorer la situation.

«Le fédéral n’a pas investi depuis 15 ans dans le cellulaire», a-t-il soutenu. De plus selon lui, les fournisseurs privés de ce service ne sont pas intéressés à investir davantage pour développer le réseau en région, sans obtenir des incitatifs. Guy Caron sera à Saint-Mathieu-de-Rioux le 11 mars, à Lac-des-Aigles le 12 mars et à Témiscouata-sur-le-Lac le 13 mars pour rencontrer des citoyens et parler de téléphonie cellulaire.

Publicité

Commentez cet article