Publicité
8 mars 2019 - 06:56 | Mis à jour : 09:17

L’église de Saint-Modeste en transformation

Mario Pelletier

Par Mario Pelletier, Journaliste

La bibliothèque municipale de Saint-Modeste est située depuis le début du mois de février dans la sacristie de l’église. La transformation du bâtiment religieux ne s’arrêtera pas là puisque la Municipalité a publié récemment un appel d’offres pour réaliser des travaux afin de créer un espace multifonctions dont une salle communautaire.

La Municipalité, qui est d’ailleurs propriétaire de l’église, avait effectué une première tentative relativement à ce projet de reconversion. La plus basse soumission s’élevait dans les 900 000 $ alors que l’estimation du projet était de 750 000 $. On avait donc décidé de reporter le tout. C’est le 1er avril prochain qu’aura lieu l’ouverture des soumissions en lien avec le présent appel d’offres. «Nous avons maintenant un concept plus global, avec plusieurs utilisateurs potentiels. Nous avons reculé pour mieux sauter», a indiqué le maire Louis-Marie Bastille. «C’est un projet plus pratique avec davantage de polyvalence dont une salle pouvant accueillir de 200 à 300 personnes dépendamment de son utilisation», a poursuivi Alain Vila, directeur général.

Afin de respecter le processus d’appel d’offres, les deux représentants municipaux n’ont pas voulu donner l’estimation du projet actuel qui pourrait bénéficier d’une aide financière du gouvernement du Québec de l’ordre de 65 % dans le cadre du programme Réfection et construction des infrastructures municipales (RÉCIM). Ils espèrent que le chantier pourra être mis en branle au début de l’été.

Outre la transformation de l’intérieur de l’église comprenant une salle communautaire avec cuisinette et des salles de toilettes, il faudra aussi refaire les entrées pour permettre notamment l’accès des personnes à mobilité réduite. «Moderniser sans dénaturer l’aspect de l’église», a noté M. Bastille. La Municipalité de Saint-Modeste doit cependant se plier à certaines exigences du ministère dont la neutralité religieuse. Le chemin de croix est déjà enlevé et l’autel sera également retiré. «Ce qui est du domaine du patrimoine, ça va rester dont la statue de Saint Modeste», a noté Louis-Marie Bastille. Deux confessionnaux situés dans la sacristie sont également demeurés sur place.

BIBLIOTHÈQUE

Comme nous le mentionnions plus tôt, le projet de bibliothèque municipale est maintenant un dossier réglé à Saint-Modeste. Son aménagement dans la sacristie de l’église a nécessité un investissement de 240 000 $ payé à 90 % avec le Programme de la taxe sur l’essence 2014-2018 (TECQ). Cette compensation financière des gouvernements supérieurs a également servi pour rénover la structure du plancher de l’église au montant de 120 000 $.

«La bibliothèque est utilisée pour différentes activités, les étagères munies de roulettes peuvent être déplacées. Nous avons d’ailleurs tenue une séance du conseil municipal ici», a mentionné le maire de Saint-Modeste. Peu importe leur religion, tous les groupes pourront louer les locaux dans l’église. «C’est ouvert à tous, c’est obligatoire», a noté M. Bastille.

L’ameublement dans la bibliothèque a été fait par des artisans locaux. «Nous voulions garder cela le plus près possible de notre patrimoine», a souligné Louis-Marie Bastille. Comme particularité, on note qu’un confessionnal sert maintenant de maisonnette pour les enfants tandis que l’autre nous fait vivre l’expérience de la réalité virtuelle. «La bibliothèque est à la fine pointe de la technologie. Nous avons d’ailleurs deux casques de réalité virtuelle, ce qui nous permet notamment une visite dans le Grand Canyon, une rencontre avec des dinosaures ou un saut en parachute», a ajouté M. Vila.

MOYENNE D’ÂGES DE 35 ANS

Saint-Modeste est l’une des municipalités de la MRC de Rivière-du-Loup dont la moyenne d’âges est la plus basse à 35 ans. «Notre communauté a beaucoup de jeunes familles et une population d’environ 1 200 citoyens», a précisé le directeur général. La Commission scolaire de Kamouraska – Rivière-du-Loup a d’ailleurs dû ajouter trois modules préfabriqués à l’école du village afin de répondre aux besoins de la clientèle. La Commission scolaire prévoit aussi la construction d’un gymnase.

En transformant l’église en centre communautaire, cela permettra également à la Municipalité de libérer le Centre récréatif Guillaume Bastille pour une utilisation davantage pour les jeunes, soit un espace qui serait encadré par des organismes communautaires.

 

Publicité

Commentez cet article